Thierry Crouzet

  1. Tallinn, Estonie, 22:45
  2. Mousehole, Angleterre, 20:45
  3. Ranpoutor, Vanuatu, 7:45
  1. La sérendipité ou comment être plus heureux dans un monde plus libre
  2. Comment défendre la liberté d’expression sur le Net et ailleurs
  3. Quand la foule fait masse, cette masse est une nation
  1. Wattpad : déplacement de l’espace littéraire ?
  2. Un roman en 365 jours
  3. Les réseaux sociaux ont confisqué la métaphore du blog
  1. Lire Houellebecq au bord de l’eau
  2. Les fêtes, un piège récursif ?
  3. Psychanalyse à Nancy
  1. L’ebook, qu’un ersatz de lecture numérique
  2. Aux ordinateurs romanciers, je préfère Ayerdhal
  3. La paupérisation des auteurs et ses conséquences
  1. Concurrence
  2. Finance
  3. Futur

Tallinn, Estonie, 22:45

Une minuteDouceur extrême sous les arbres. Ciel encore clair. Ordinateur déplié sur les genoux, Elina est assise sur un banc dans le parc de l’hôtel Schlössle dont elle squatte le Wifi. Les serveurs savent qu’elle n’est pas cliente, mais, comme elle est élégante et généreuse en pourboires, ils la laissent tranquille pour leur propre agrément. Lire la suite →

La sérendipité ou comment être plus heureux dans un monde plus libre

Photo déclenchée par erreur lors de la visite du musée Convergence à Lyon.En 2011, j'ai vécu une expérience pas très agréable. Je me suis retrouvé une nuit à l’hôpital. Diagnostic : crise d’angoisse après un burn-out numérique. Vivre trop intensément en ligne m’avait carbonisé. J’ai décidé de débrancher du Net durant 6 mois. J’avais besoin de prendre mes distances. Un peu comme Jésus qui s’en va méditer dans le désert ou Bouddha sous son figuier Pipal. Vous voyez mon état était assez critique. Je me prenais pour un prophète. Lire la suite →

Wattpad : déplacement de l’espace littéraire ?

Wattpad mesure l'engagement des lecteurs.J’aime la synchronicité que favorise le Net. Le premier janvier, alors que je m’apprêtais à publier la minute 1 de ma série SF de l’année, j’ai vu Neil Jomunsi expérimenter avec Wattpad. Je l’ai suivi et c’est comme ça que j’ai commencé à prendre conscience de la puissance de cet outil (et une petite bande avec moi). Lire la suite →

Comment défendre la liberté d’expression sur le Net et ailleurs

Où est Charlie maintenant ? Tout là-bas dans le bleu.C’est bien beau de descendre dans la rue au nom, entre autres, de la liberté d’expression, mais croyez-vous que nous serons demain plus libres de nous exprimer après la démonstration d’unité nationale du 11 janvier 2015 ? Lire la suite →

Quand la foule fait masse, cette masse est une nation

Nation par Martin  Argyroglo.Narvic répond à mon billet Faire foule n’est pas sans conséquences et analyse la manifestation du 11 janvier 2015. Lire la suite →

Faire foule n’est pas sans conséquences

Nation par Martin  Argyroglo.Mercredi, j’ai été bouleversé par le drame de Charlie Hebdo. À la radio, j’ai entendu parler d’une fusillade en allant courir. En revenant, j’ai appris le massacre. Lire la suite →

Lire Houellebecq au bord de l’eau

Un bel endroit pour écrire en hiver.Jour étrange d'après le drame de Charlie Hebdo, d'après la minute de silence universelle. Je flotte, sans même la rage pour me secouer. Peut-être que la tranquillité est la meilleure réponse à la barbarie. Faire preuve d'un peu de douceur, chercher un peu de lumière, contempler le monde. Lire la suite →

L’ebook, qu’un ersatz de lecture numérique

Mon D&D V5 déjà corné.Que ce titre ne me fasse pas passer pour un inconditionnel du papier. J’y ai quasiment renoncé depuis 2007, date de l’achat de ma première liseuse, une Sony PRS 500. Je suis aujourd’hui un indécrottable du Kindle (ne me dites pas qu’Amazon est le grand méchant parce que je vais vous en sortir une longue liste de méchants avec lesquels vous êtes sans doute acoquinés). Lire la suite →

Les fêtes, un piège récursif ?

L'Excelsior, Nancy, 1911.Des journées de ratage, et quand c’est la première de l’année, j’éprouve une angoisse augmentée. J’ai bidouillé mon blog, codé et recodé, pour finir par faire marche arrière. Alors je fuis dans les rues de Nancy, quasi désertes, noires, vitrines en berne, comme de peur d’un bombardement. Lire la suite →

Psychanalyse à Nancy

Tentation dans une vitrine de Nancy.La ville est tentatrice, pour ne pas dire castratrice. Je ne vois pas comment séparer ces deux dimensions. Vitrines, monuments, cafés, restaurants, femmes bien sûr, et impossible de succomber à tous et toutes, à moins d’en mourir immédiatement. Lire la suite →

Une
1
...