Thierry Crouzet

Un croisement idéal

En retravaillant Le peuple des connecteurs en préparation de la seconde édition audio, j’ai cherché à savoir la suite donnée aux expériences de routes sans signalisation. Sur le site de Ben Hamilton-Baillie, le spécialiste anglais de cette technologie de connecteur, j’ai découvert un projet imaginaire pour la ville de Bristol.

bristol1.gif

bristol2.gif

Ces deux dessins, avant et après, parlent d’eux-mêmes. Ils illustrent le passage du monde pyramidal au monde des connecteurs. Quand on enlève les signalisations, quand les hommes s’interconnectent en direct, la ville reprend vie.

Tags: , Connecteur

4 commentaires

  1. Krysztoff

    Je ne peux que vous inviter à tenter la traversée de la Place de l’Etoile à pied un samedi soir. Place où il n’y a pratiquement aucune signalisation, et où, de toute façon celle qui reste n’est pas respectée. Pourtant il n’y a qu’une seule règle assez simple à respecter sur cette place: la priorité à droite. Voilà qui ressemble assez au second dessin. Comment se fait-il alors que la réalité semble un peu moins idyllique que le dessin?

  2. Thierry Crouzet

    Ben explique par exemple qu’il faut supprimer les passages souterrains pour que les piétons se réapproprient la chaussée. À l’étoile, les gens sont sous terre, les voitures à la surface, merveilleux programme. D’après ce que j’ai compris des travaux de Ben, il faut revoir pas mal de petites choses pour que ça marche… et ça semble marcher puisqu’il redessine beaucoup de croisements in the uk.