Thierry Crouzet

Le roman de la rentrée

Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter

Brûler sa carte d’électeur, c’est mesquin, mais pour prévenir les critiques, voici 100 raisons indépendantes du contexte politique pour justifier pourquoi je ne voterai pas (ce texte révisé et augmenté est devenu depuis un livre).

J’ai perdu le son en chemin. Isa concluait par : « Qui va nettoyer maintenant ? » Oui, qui nettoiera la démocratie ?

  1. Comment voter pour des candidats qui refusent de débattre entre eux, sinon au second tour, entre seigneurs ? Un électeur est un patron qui doit embaucher ses employés sans leur faire passer d’entretien. Il doit se décider sur CV alors qu’il est désormais possible d’organiser un débat entre tous les candidats.
  2. L’argument moral : « Ils sont tombés pour nous donner le droit de vote, tu leur dois le respect en allant voter. » est fallacieux. Des hommes se sont sacrifiés en septembre 2001 pour faire sauter le World Trade Center à New York. Mourir pour une cause ne suffit pas à la rendre respectable (ou irespectable d’ailleurs). Que des gens soient morts pour instaurer en un temps la démocratie, ne nous sert en rien à décider si nous devons ou non voter aujourd’hui.
  3. L’histoire de la démocratie ne s’est pas arrêtée en 1789. Au nom de l’idéal de plus de liberté et d’équité, nous pouvons combattre un modèle démocratique devenu exsangue dans le but de le revigorer. L’argument civique selon lequel les abstentionnistes se désintéresseraient de la politique, donc de la vie de la cité, est également fallacieux.
  4. Voter n’est pas un devoir, mais une incitation au ralliement. Un homme ou une femme libre ne se rallie à personne. Il coopère.
  5. Le vote est apparu comme une amélioration du monarchisme. Pourquoi devrions-nous refuser de passer au-delà ? D’envisager une démocratie dépourvue de petits monarques ?
  6. Quand les règles d’un jeu de société ne nous intéressent pas, nous changeons de jeu ou nous transformons les règles. Voter, c’est plébisciter le jeu en vigueur.
  7. Les règles de ce jeu ont été promulguées non démocratiquement par des hommes qui n’avaient que mépris pour le peuple. Ainsi Michel Debré écrit en 1957 : « La cité, la Nation où chaque jour un grand nombre de citoyens discuteraient de politique seraient proches de la ruine. » Résumé de son propos : votons de temps en temps puis fermons notre gueule.
  8. Les votes blancs sont comptabilisés dans la participation. Plus la participation est grande, plus l’élection est légitime. Donc, quand on vote blanc, on légitime l’élection qu’on désapprouve. La seule forme de protestation possible reste l’abstention.
  9. Voter blanc n’est pas une solution parce que le jeu dans sa forme actuelle ne prends pas en compte cette expression contestataire. On pourrait imaginer une élection où le vainqueur devrait atteindre la majorité absolue, votes blancs compris. Aucun des derniers présidents ou députés ou maire n’aurait été élu à ce compte, ce qui en soit devrait nous alerter sur quelques aberrations, comme la non-légitimité de nos représentants.
  10. Personne ne gagne une élection importante sans parti. Voter, c’est admettre la nécessité des partis, c’est-à-dire celles des armées structurées.
  11. Seuls les candidats accrédités par les élus en place peuvent se présenter à une présidentielle (et il existe une forme d’accréditation partisane pour les autres élections, cf supra). Le système se cultive lui-même, interdisant le foisonnement des alternatives qui pourraient le contester. Cette consanguinité ne contente que les militants des partis dominants, ceux qui s’expriment encore dans le jeu aux règles désuètes. Les premiers tours ne sont que des simulacres de pluralité.
  12. La volonté de toujours aboutir à une majorité absolue conduit presque mécaniquement au bipartisme. Rapide démonstration. Si on avait dix candidats de poids électoral équivalent, si on choisissait simplement celui avec le meilleur score, 15 % des suffrages par exemple, on aurait en gros 85 % d’électeurs déçus. Avec deux partis dominants, le nombre de déçus tombe à 49 % environ. Le bipartisme est une réponse mécanique pour réduire la déception (d’où le faible écart entre le sortant et son adversaire). Il entraîne une professionnalisation de la politique, c’est-à-dire l’apparition d’une classe d’apparatchiks.
  13. Cette classe des apparatchiks est d’autant plus puissante que le cumul des mandats est autorisé et qu’il est possible de se représenter quasi indéfiniment à la plupart des élections. Dans ce contexte, voter revient à donner sa voix à un apparatchik. On ne peut pas attendre de lui qu’il scie la branche sur laquelle il est assis. Notons que le non-cumul des mandats n’empêchera pas leur cumul par les partis qui, eux-mêmes, ne seront pas forcés de renouveler leur structure à chaque élection.
  14. Voter, c’est donner la victoire au plus monarchiste des candidats (celui qui a le parti le plus puissant, le plus d’argent, le plus de couverture média…).
  15. Voter, c’est donner la victoire à un camp et créer le camp adverse des déçus. Une élection a pour effet de briser l’espoir d’une grande partie de la population.
  16. Dans votre famille, votez-vous ou recherchez-vous le consensus ? Voter, c’est refuser la synchronicité et l’harmonie. C’est admettre la nécessité des gagnants et des perdants. C’est imposer ses idées à ceux qui ne les partagent pas, c’est les imposer par la force du plus grand nombre.
  17. Devrait être élu celui qui récolte le moins de suffrages. Il se sentirait moins puissant et ferait preuve de plus d’humilité. Voter, c’est encourager l’arrogance.
  18. L’écrivain qui a le plus de lecteurs n’est pas nécessairement le plus spirituel, le plus littéraire, le plus novateur, le plus sage… Les données quantitatives ne présument pas des qualités. Avoir plus de voix, c’est comme avoir plus de lecteurs. Ça ne prouve pas grand-chose.
  19. En quoi gagner une élection prédispose à gérer la vie de la cité ? À quoi donc peut nous être utile cette compétence dans le domaine de l’économie, de la culture, de l’éducation… ? En rien. Voter, c’est toujours choisir le mauvais candidat, celui apte à se faire élire sans démontrer la moindre compétence dans la plupart des domaines qui nous sont vitaux.
  20. On dit des abstentionnistes qu’ils ne font pas de politique parce que dans l’imaginaire collectif faire de la politique est synonyme de se faire élire. Ne pas voter, c’est dénoncer cette confusion.
  21. La proportionnelle intégrale permettrait de s’affranchir de l’absence de pluralité, mais les partis dominants la rejettent sous prétexte que pour gouverner il leur faut la majorité absolue. Ce postulat les arrange d’autant plus que leur façon de gouverner s’apparente souvent à l’autoritarisme. Exemple : plutôt que d’adapter notre monde à la libre copie, on punit les pirates maladroits.
  22. Les deux partis dominants, et leurs avatars, se partagent équitablement les postes et les salaires qui les dotent. Quelles que soient leurs oppositions, ils ne peuvent qu’être en connivence pour maintenir en l’état la règle du jeu.
  23. Voter, c’est entretenir le clientélisme. Les élus ont une dette vis-à-vis de leurs électeurs et des entreprises qu’ils dirigent. Notez que les hommes d’affaires se présentent assez rarement, non parce qu’ils n’aiment pas le pouvoir politique mais plutôt parce qu’ils préfèrent le déléguer.
  24. Pourquoi une société démocratique devrait-elle se structurer comme la société monarchiste, avec ses multiples niveaux de pouvoir ? Voter, c’est reconnaître leur nécessité. On peut désormais imaginer une société avec un pouvoir distribué, horizontal, détenu par personne en particulier, un non-pouvoir en fait, un cinquième pouvoir.
  25. Thomas Hobbes a théorisé la hiérarchisation de la société. Livré à lui-même l’homme ne serait bon à rien. Il doit être encadré. Les chefs sont nécessaires, comme si les chefs n’étaient pas eux-mêmes des hommes livrés à eux-mêmes. En quoi un élu est-il plus responsable qu’un simple électeur ? En rien, comme les affaires de corruptions et les abus de pouvoir le démontrent sans cesse. Être élu, passer avec succès l’épreuve de l’élection, ne confère aucune sagesse. Ce n’est pas un rite initiatique.
  26. Il existe si peu de place dans la hiérarchie que les candidats sont prêts à s’entretuer pour acquérir des positions. Voter, c’est participer à leur lutte, sans y gagner quoi que ce soit.
  27. Voter pour des gens qui écriront les lois qui définiront les règles selon lesquelles ils exerceront le pouvoir est une aberration. Ne dit-on pas qu’on ne peut être juge et partie ? C’est ainsi qu’apparaissent des lois telle l’immunité parlementaire.
  28. Voter pour un représentant en chef, c’est accepter la société de la rareté (rareté de la représentation, du travail, de l’argent, de l’énergie, de la culture…), c’est-à-dire le modèle capitaliste où certains privilégiés nous concèdent contre paiement des ressources par ailleurs abondantes (l’eau, l’énergie solaire, les idées, la culture, l’argent…).
  29. Voter, c’est donner le droit à quelques individus d’être plus visibles que d’autres, donc de s’accaparer notre temps de cerveau. Ainsi sous leur influence, nous votons encore pour eux ou pour leurs successeurs désignés. Le système s’entretient lui-même. Il nous empêche d’envisager d’autres possibilités.
  30. Le jeu électif est une forme onéreuse de tirage au sort qui se prête à la corruption. Parfois nous pouvons avoir de la chance, le plus souvent c’est la déception.
  31. On ne vote pas dans les entreprises pour désigner les managers. Dans ces structures relativement simples, d’autant plus qu’elles sont en général hiérarchisées, on assiste à des prises de pouvoir perpétuelles, exactement comme cela se passait dans les sociétés pré-démocratiques. Le vote s’est imposé à l’échelle des villes, des régions et des pays pour éviter que ce jeu ne devienne sanglant en prenant de l’ampleur. N’est-ce pas plutôt la volonté de puissance de certains individus qui doit être questionnée ? Le vote ne fait que leur donner raison de manière apparemment pacifique. Voter, c’est offrir le pouvoir à des sanguinaires potentiels.
  32. Pourquoi la plupart des partis ressemblent à des entreprises plutôt qu’à des démocraties ? Les militants ne croient-ils pas aux vertus de la démocratie ? Faut-il vraiment voter pour l’un des leurs puisqu’ils ne fonctionnent pas eux-mêmes de manière démocratique ?
  33. Voter, c’est accorder notre voix à qui on nous suggère de le faire. On devrait pouvoir voter pour des gens qui ne se présentent pas. Eux seuls ont une chance de ne pas nous décevoir, parce qu’ils n’ont pas la prétention de croire qu’ils peuvent nous aider.
  34. Pourquoi voter pour eux alors que le pouvoir c’est nous ? Voter, c’est aliéner la souveraineté du peuple au profit de professionnels de l’élection.
  35. Celui qui arrive au pouvoir se retrouve altéré par lui et il voit ses faiblesses amplifiées autant que ses qualités. Or la principale qualité des élus est de savoir se faire élire. La seule manière de s’en sortir est de gouverner tous ensemble pour que les forces des uns compensent les faiblesses des autres. C’est ce qu’on appelle l’intelligence collective.
  36. Le système, c’est-à-dire l’ensemble des habitudes et des lois qui nous régissent, a beaucoup d’inertie et une terrible prégnance. Celui qui se retrouve à sa tête finit par ressembler à ceux qui l’y ont précédé. Le changement ne peut pas venir de nos élus.
  37. Voter revient en général à plébisciter des hommes et des femmes plutôt âgés, non pas ceux qui sont les plus sages, mais ceux qui ont fini par maîtriser les rouages électifs.
  38. Voter en croyant qu’un candidat une fois élu réussira à transformer le système de l’intérieur, c’est rêver. La probabilité qu’un tel rêve se réalise reste bien sûr non nulle, mais est-ce une raison pour voter et perpétuer un système aussi peu malléable ?
  39. Voter ne nous aide en rien à changer la structure profonde des gouvernements, c’est-à-dire les équipes de fonctionnaires qui ont réellement le pouvoir. Un élu ne sait pas gouverner.
  40. Après chaque élection, ce qui nous attend c’est la déception. On se dit alors que ceux qui auraient apporté un réel changement n’ont pas été élus. Oui, sans doute, mais pourquoi ne l’ont-ils pas été ? Parce que le vote est toujours conservateur. Voter, c’est être réac, c’est entériner un système devenu délétère.
  41. Voter, c’est donner à des gens l’occasion de nous mettre en danger.
  42. Pour gagner une élection, il faut faire des promesses intenables ou démagogiques ou dangereuses. Voter, c’est encourager cette attitude, c’est se prendre à rêver le temps d’une campagne électorale. Ceux qui disent la vérité ne sont jamais élus. Et ceux qui sont élus n’arrivent jamais à mettre en application leurs promesses.
  43. Les candidats usent des technologies les plus modernes pour se faire élire, puis une fois au pouvoir ils les utilisent pour nous surveiller et nous contrôler. Pourquoi n’utilisons-nous pas ces technologies pour gouverner tous ensemble ?
  44. Si on ne vote pas, comment désigne-t-on les représentants ? Leur nécessité est un autre postulat, que les représentants eux-mêmes et ceux qui aspirent à l’être, ou à bénéficier de leurs faveurs, ne contestent pas.
  45. Nous disposons aujourd’hui des outils technologiques et théoriques pour créer des assemblées législatives et exécutives ouvertes à tous. Voter, c’est nier cette possibilité de légiférer de manière démocratique sans pour autant passer par des élections.
  46. Voter revient à désigner ceux parmi nous qui doivent prendre des décisions. La nécessité des décisionnaires est un autre postulat. Les décisions peuvent émerger d’elles-mêmes au fur et à mesure que des expérimentations prouvent leur pertinence et entérinent des pratiques. Toute l’histoire d’internet est une démonstration de cette technique décisionnaire collective. Elle est efficace, résiliente, rapide.
  47. Voter serait la seule manière d’avancer vers cette démocratie 2.0. Oui, à une seule condition : qu’une force nouvelle, non formatée par le système et ses vieilles idéologies, gagne le pouvoir en un rien de temps, c’est-à-dire le prenne par surprise en une seule élection. Sinon la force de l’habitude ne peut que la corrompre.
  48. Voter n’est concevable que pour plébisciter une nouveauté radicale. Voter est donc impossible car le système électif favorise le conservatisme.
  49. Tout est fait pour empêcher l’émergence d’une force novatrice car, à notre époque d’interdépendance massive, elle ne ressemble pas à un parti mais plutôt à un réseau. Elle possède une structure qui ne la prédispose pas à emporter une élection. Elle répugne à désigner des représentants. Elle ne peut donc qu’être tenue à l’écart du jeu démocratique jusqu’à ce que ce jeu explose. Ne pas voter, c’est tendre vers ce moment, le souhaiter, se préparer à l’accueillir.
  50. L’avenir d’un système complexe est imprévisible, or tous les candidats expliquent les mesures qu’ils prendront pour réformer ce système et l’amener à changer d’état. Ils nous mentent car ils ne peuvent savoir à quels résultats aboutiront leurs mesures. Soit ils sont naïfs, soit ils se fichent de nous et ne souhaitent pas un changement d’état, mais juste prendre le pouvoir. Et il faudrait voter pour eux ?
  51. Ne pas voter, c’est refuser les plans qui nous annoncent un avenir meilleur. L’avenir ne se prévoit pas, il se construit au jour le jour. Nous avons besoin de méthodes pour travailler ensemble, pas de promesses ou de projections. Or les candidats ne parlent jamais de méthodes mais des décisions qu’ils prendront. Ils préfèrent l’action autoritaire et moralisatrice à l’éthique, pourtant nous avons avant tout besoin d’un art de vivre ensemble.
  52. Voter pour un représentant n’a de sens que si ce représentant peut exercer une forme de contrôle sur le système. Quand la complexité du système est trop grande, ce qui est le cas pour une nation contemporaine, le représentant n’est plus qu’un guignol qui doit avant tout bien passer dans les médias.
  53. Un système complexe ne peut être contrôlé que par chacun des agents qui le composent. La complexité implique une réforme en profondeur de la démocratie. C’est-à-dire pour commencer de renoncer aux guignols.
  54. Nous n’avons pas besoin de tribuns mais de nous donner la main. Nous n’avons pas besoin de discrimination, ce que produit une élection, mais de fraternité.
  55. Voter, c’est croire en l’homme, plus souvent qu’en la femme, providentiel. C’est lui signer un chèque en blanc. C’est oublier que dans une société complexe il n’y a plus de place pour des héros réformateurs. Nous sommes tous ensemble la seule force capable de réformes.
  56. Voter, c’est choisir entre deux possibilités, voire entre une dizaine, c’est comme si le monde était blanc ou noir. Voter, c’est en nier la complexité et les nuances.
  57. Voter, c’est croire qu’il existe des solutions miracles (et pire : croire que des illuminés les connaissent).
  58. Ne pas voter est un privilège démocratique. Forcer le vote n’est concevable qu’en prenant en compte le vote blanc et en lui donnant le poids d’invalider un scrutin. À ce moment, une constituante devrait se former pour sortir de l’impasse.
  59. Voter pour une constituante serait une aberration car alors elle aurait en elle-même en germe les travers du système électif. Une constituante digne de ce nom ne peut qu’être ouverte à toutes les bonnes volontés. Elle doit être innombrable pour que sa structure soit assez complexe pour en interdire le contrôle.
  60. Voter pour quelqu’un qui promet de mettre en place une constituante paraît aussi incertain que de voter pour ses membres. Pour garantir son indépendance, la constituante doit s’imposer comme une réponse à un état de crise, par exemple à un taux d’abstention exceptionnel.
  61. Peu importe qui est élu, il devient un centre autour duquel tourne la société ce qui nous éloigne de l’expérimentation décentralisée comme réponse à la complexification. Voter, c’est centraliser.
  62. Quand vous êtes malade demandez-vous à vos proches de choisir un traitement en votant ou consultez-vous un médecin ? En favorisant la majorité, le système électif élimine toutes les expressions déviantes, donc celles qui ont de réelles chances de nous apporter un changement durable.
  63. Hitler a été mis au pouvoir après une élection. Le vote ne nous protège pas de l’ignominie, d’autant plus que pour se faire élire les candidats se prêtent souvent à toutes les ignominies.
  64. Si quelqu’un se présente, c’est qu’il aspire au pouvoir. Raison de plus pour l’en éloigner.
  65. « Voter pour » n’aurait de sens que si dans le même temps on avait la possibilité de « voter contre » et de déduire sa voix de celles du candidat qui nous paraît le plus ignoble.
  66. Le droit de vote est un susucre pour nous tenir tranquille, voilà pourquoi il a d’abord été accordé aux hommes, parce que nous étions plus belliqueux que les femmes.
  67. Après chaque élection, les candidats accusent les abstentionnistes parce qu’ils sont leurs véritables adversaires. Ne pas voter, c’est rejoindre la contestation. Ce n’est plus vouloir repenser notre statut d’esclave mais vouloir abolir l’esclavage.
  68. Si le vote était efficace, les capitalistes l’auraient depuis longtemps instauré dans leurs entreprises.
  69. Voter, c’est demander à d’autres d’agir à notre place. C’est se déresponsabiliser.
  70. « Mieux vaut toujours être actif que ne rien faire. » Parce que voter c’est être actif ?
  71. Voter, c’est donner son assentiment à des programmes pensés par d’autres, comme si nous étions nous-mêmes incapables de penser.
  72. Le vote n’est pas une mauvaise chose, il a simplement fait son temps dans l’histoire de la démocratie, exactement comme le tirage au sort en Athènes (qui évite certains problèmes inhérent au vote mais pas ceux, les plus nombreux, inhérent à la représentation). Désormais, nous devons voter continument, c’est-à-dire participer.
  73. Ne pas voter, c’est avertir avant la catastrophe, c’est tirer la sonnette d’alarme, c’est crier que quel que soit le candidat élu ce sera la merde. Et si c’est effectivement la merde, ne nous accusez pas après de ne pas avoir voté. C’était sans issue.
  74. Ne pas voter, c’est la seule chose à faire quand plus personne n’est capable de vous donner une bonne raison de le faire.
  75. Voter, c’est valider la gabegie électorale. Cet argent aurait mieux servi à soutenir les plus démunis. Le budget d’une campagne devrait être nul. Le financement devrait se limiter aux bonnes volontés.
  76. Pourquoi les enfants n’ont-ils pas le droit de vote ? Ne font-ils pas partie de la société ? N’invoquez pas leur irresponsabilité, beaucoup d’irresponsables votent. Le droit de vote devrait être accordé après un QCM réussi sur l’élection. En attendant, un enfant de dix ans ne vote pas, un assassin de trente, oui.
  77. « Mieux vaut donner son avis. » Ne pas voter n’est-ce pas donner son avis ? Le message paraît clair, non ? Y’en a marre !
  78. Rappelez-vous 1968. On criait dans les rues « Élections piège à cons. »
  79. Voter, c’est remplacer un chef par un autre. Beau projet. Comme si le jeu des chaises tournantes avait une vertu régénératrice. Ce serait peut-être le cas si on changeait aussi le tableau de bord qui se trouve devant les chaises. Mais on ne nous demande pas notre avis à ce sujet lors d’une élection.
  80. Quand vous votez non lors d’un référendum, on ignore votre choix et on fait comme si vous aviez dit oui. C’est vrai, vous êtes trop bêtes pour avoir un avis sérieux sur des questions difficiles. Choisissez des candidats, mais surtout ne pensez pas.
  81. Pourquoi voter quand, pour l’essentiel, les rouages de nos sociétés ne dépendent d’aucun vote ?
  82. « Vous pouvez au moins voter contre. » Mais quand on est contre tous les choix proposés ? Entre la peste et le choléra, mieux vaut s’abstenir.
  83. Voter contre le pouvoir en place, c’est se préparer au pire. C’est le système qui va de mal en pire, pas les hommes ou les femmes qu’on place à sa tête.
  84. Nous sommes plus de 60 millions de Français et nous n’avons que le choix entre une dizaine de candidats. Nos autres concitoyens sont-ils indignes de se présenter ?
  85. Ne pas voter, c’est exiger plus de droits et non pas renoncer au droit de vote.
  86. « Votez pour changer. » Depuis quand une élection a changé quoi que ce soit ? On bascule de gauche à droite régulièrement. Est-ce que les choses s’améliorent ? Du côté de l’économie, de l’écologie, de l’harmonie, du bonheur… Nous vivons une crise systémique contre laquelle le vote semble malheureusement impuissant. Pourquoi aucun candidat sérieux n’envisage sérieusement le dividende universel ?
  87. Être séduit par un candidat, ce qui est tout à fait légitime durant une campagne, devrait nous mettre en alerte. Raison de plus pour ne pas voter pour lui et le précipiter au casse-pipe, nos espoirs avec lui. Nous n’avons pas à confier les commandes de notre pays aux personnes qui nous plaisent le plus.
  88. Voter, c’est vouloir que le spectacle politique continue. C’est inévitable dans un monde médiatisé. Une élection n’est qu’un jeu radiodiffusé, télévisé, internetisé…
  89. Voter, c’est nier que le pouvoir est ailleurs.
  90. Voter pour un candidat en étant en désaccord majeur sur certains points avec lui, c’est se compromettre.
  91. Voter contre un candidat sous prétexte de désaccords majeurs implique de voter pour un autre, ce qui n’est pas obligatoirement envisageable (cf supra).
  92. Dans un système non proportionnel, voter, c’est accepter les compromissions des seconds ou troisièmes tours.
  93. Du fait même de la complexité sociale, nous ne pouvons pas être d’accord sur tout avec quelqu’un d’autre, et c’est une chance. Pourtant, voter, c’est mettre aux commandes quelqu’un avec qui nous avons des divergences. Nous ferions mieux d’expérimenter ensemble et ainsi de dépasser nos contradictions.
  94. Voter, c’est souvent vouloir changer la société avant de se changer soi-même, c’est même souvent une excuse pour ne pas le faire.
  95. Voter ne nous approche pas de l’insurrection citoyenne, même si une campagne électorale peut être mise à profit pour populariser l’insurrection. L’insurrection se joue à chaque seconde de nos vies.
  96. Plus le nombre des abstentionnistes grossira, plus le régime sera instable car il aura face à lui une foule d’autant plus prête à combattre ses mesures qu’elle ne l’aura jamais cautionné.
  97. « Ne pas voter, c’est se taire pendant cinq ans. » Voter est-ce avoir droit à la parole jusqu’à la prochaine échéance ? Les élus ont la parole, pas vous. C’est plutôt quand on a voté pour le vainqueur qu’on doit se taire. S’il est au pouvoir et nous déçoit, c’est un peu par notre faute. Se mouiller à tout prix n’est pas acte de sagesse.
  98. Voter, c’est se reconnaître dans une incarnation de la politique. C’est un peu mystique comme attitude, voire déiste.
  99. La démocratie internet n’existe pas. Instaurer le vote électronique ne changerait rien. La société des réseaux est étrangère à l’idée de représentation. Voter, c’est refuser l’avènement de cette société.
  100. Ne pas voter, c’est résister.

PS : J’ai déjà discuté des points liés à la complexité et à l’imprévisibilité dans de nombreux billets et surtout dans Le peuple des connecteurs et dans Le cinquième pouvoir. Ce texte peut être lu comme une suite de Ya Basta.

Tags: , , , , , Coup de gueule

  • http://twitter.com/buzzistic/status/189970706660999168 Simon Tripnaux

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/ZzR5hfh0

  • http://twitter.com/buzzistic/status/189970706660999168 Simon Tripnaux

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/ZzR5hfh0

  • http://twitter.com/buzzistic/status/189970706660999168 Simon Tripnaux

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/ZzR5hfh0

  • http://twitter.com/buzzistic/status/189970706660999168 Simon Tripnaux

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/ZzR5hfh0

  • http://twitter.com/buzzistic/status/189970706660999168 Simon Tripnaux

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/ZzR5hfh0

  • http://twitter.com/buzzistic/status/189970706660999168 Simon Tripnaux

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/ZzR5hfh0

  • http://twitter.com/buzzistic/status/189970706660999168 Simon Tripnaux

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/ZzR5hfh0

  • http://twitter.com/buzzistic/status/189970706660999168 Simon Tripnaux

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/ZzR5hfh0

  • http://twitter.com/buzzistic/status/189970706660999168 Simon Tripnaux

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/ZzR5hfh0

  • http://twitter.com/buzzistic/status/189970706660999168 Simon Tripnaux

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/ZzR5hfh0

  • http://twitter.com/c_druaux/status/189974123852742656 Christophe Druaux

    Vidéo de @Crouzet qui brule sa carte d'électeur (sans le son)… ça va parodier sévère ;-) http://t.co/yeIr10YP

  • http://twitter.com/c_druaux/status/189974123852742656 Christophe Druaux

    Vidéo de @Crouzet qui brule sa carte d'électeur (sans le son)… ça va parodier sévère ;-) http://t.co/yeIr10YP

  • http://twitter.com/c_druaux/status/189974123852742656 Christophe Druaux

    Vidéo de @Crouzet qui brule sa carte d'électeur (sans le son)… ça va parodier sévère ;-) http://t.co/yeIr10YP

  • http://twitter.com/c_druaux/status/189974123852742656 Christophe Druaux

    Vidéo de @Crouzet qui brule sa carte d'électeur (sans le son)… ça va parodier sévère ;-) http://t.co/yeIr10YP

  • http://twitter.com/c_druaux/status/189974123852742656 Christophe Druaux

    Vidéo de @Crouzet qui brule sa carte d'électeur (sans le son)… ça va parodier sévère ;-) http://t.co/yeIr10YP

  • http://twitter.com/crouzet/status/189975222496149505 Thierry Crouzet

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/crouzet/status/189975222496149505 Thierry Crouzet

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/crouzet/status/189975303089700864 Thierry Crouzet

    @C_Druaux Je vais finir par retrouver le son http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/crouzet/status/189975303089700864 Thierry Crouzet

    @C_Druaux Je vais finir par retrouver le son http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/sebflorent/status/189975561253302272 Sébastien Florent

    “@crouzet: Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/63S2w4cv” poke @Dugomo

  • http://twitter.com/sebflorent/status/189975561253302272 Sébastien Florent

    “@crouzet: Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/63S2w4cv” poke @Dugomo

  • http://twitter.com/hadesss/status/189975671412490240 HaDeSss

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/hadesss/status/189975671412490240 HaDeSss

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/crouzet/status/189976053337440257 Thierry Crouzet

    RT @guybirenbaum: J'ai décidé de vous mettre de bonne humeur : http://t.co/nJkFeqfx | moi de mauvaise http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/crouzet/status/189976053337440257 Thierry Crouzet

    RT @guybirenbaum: J'ai décidé de vous mettre de bonne humeur : http://t.co/nJkFeqfx | moi de mauvaise http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/doespirito/status/189976141824663552 Thierry Do Espirito

    Plus de vote, plus de connexion : Crouzet se fait moine RT @crouzet: Je brûle ma carte d’électeur http://t.co/rUTO79Mb

  • http://twitter.com/doespirito/status/189976141824663552 Thierry Do Espirito

    Plus de vote, plus de connexion : Crouzet se fait moine RT @crouzet: Je brûle ma carte d’électeur http://t.co/rUTO79Mb

  • http://twitter.com/jmplanche/status/189976375107657730 JM Planche

    il y a du sens dans ces raisons … RT @crouzet: Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/rLuxQH2H

  • http://twitter.com/jmplanche/status/189976375107657730 JM Planche

    il y a du sens dans ces raisons … RT @crouzet: Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/rLuxQH2H

  • http://twitter.com/guybirenbaum/status/189976851417010176 guy birenbaum

    Je crois que @Crouzet est très très en colère. #happening http://t.co/MyrEkNMT

  • http://twitter.com/zgur_/status/189977102550974464 Zgur_

    RT @guybirenbaum: J'ai décidé de vous mettre de bonne humeur : http://t.co/nJkFeqfx | moi de mauvaise http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/louyouk/status/189977267231920129 Louyouk

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/lambert_phil/status/189977656383651840 Phil-Paul Lambert

    RT @guybirenbaum: Je crois que @Crouzet est très très en colère. #happening http://t.co/TsobvaFs

  • http://twitter.com/denisjph/status/189977871165554689 Jean-Philippe Denis

    Thierry… ! RT @Lambert_phil RT @guybirenbaum: Je crois que @Crouzet est très très en colère. #happening http://t.co/6ofvg2kh

  • http://twitter.com/harry_tuttle/status/189980665691901953 ლ(ಠ益ಠ)ლ

    il y a du sens dans ces raisons … RT @crouzet: Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/rLuxQH2H

  • http://twitter.com/galuel/status/189980742674157568 Stéphane Laborde

    "Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter" http://t.co/1pYjBhIA

  • http://twitter.com/pascalpetit/status/189980802354917376 pascal petit

    il y a du sens dans ces raisons … RT @crouzet: Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/rLuxQH2H

  • http://twitter.com/meepmeep/status/189981367013093378 meepmeep

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/med_kah/status/189981427977293824 der Herr Lucas Pinto

    il y a du sens dans ces raisons … RT @crouzet: Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/rLuxQH2H

  • http://twitter.com/sventovit/status/189981729518395392 Philippe Le Mesle

    "Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter" http://t.co/1pYjBhIA

  • http://twitter.com/petaramesh/status/189983713289973760 Swâmi Petaramesh

    "Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter" http://t.co/1pYjBhIA

  • http://twitter.com/bertrandkeller/status/189983904554426368 bertrandkeller

    http://t.co/e2oWi4Q2 – Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter

  • http://twitter.com/nosmi/status/189983965971628033 Nosmi

    http://t.co/owKquNeo #tweetprécédent

  • http://twitter.com/louloubk2/status/189985650982920192 kloulou

    Je crois que @Crouzet est très très en colère. #happening http://t.co/MyrEkNMT

  • http://twitter.com/carole_fabre/status/189986161782038529 Carole_Fabre

    Même pour les législatives,sniff ;) #PartiPirate RT@crouzet Je brûle ma carte d’électeur 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/GcIaievX

  • http://twitter.com/jyjy/status/189986299791413248 jyjyjie

    "@Galuel: "Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter" http://t.co/NcvDDeqL"

  • http://twitter.com/fbardeau/status/189986576871325696 Frédéric Bardeau

    Même pour les législatives,sniff ;) #PartiPirate RT@crouzet Je brûle ma carte d’électeur 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/GcIaievX

  • http://twitter.com/eddiemenuek/status/189986840714018816 Eddie

    il y a du sens dans ces raisons … RT @crouzet: Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/rLuxQH2H

  • http://twitter.com/jmflb/status/189986996754714625 Jacques Le Bris

    Même pour les législatives,sniff ;) #PartiPirate RT@crouzet Je brûle ma carte d’électeur 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/GcIaievX

  • http://twitter.com/alexskyexplorer/status/189988486588276738 alex skyexplorer

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/adriennealix/status/189990423601758208 Adrienne Alix

    Lecture en tâche de fond ce matin : @crouzet "Je brûle ma carte d'électeur : 100 raisons pr ne pas voter" http://t.co/mcUmmJik #réflexion

  • http://twitter.com/pegobry/status/189990645480435712 PEG

    Lecture en tâche de fond ce matin : @crouzet "Je brûle ma carte d'électeur : 100 raisons pr ne pas voter" http://t.co/mcUmmJik #réflexion

  • http://twitter.com/davidd59/status/189991165058232320 David Duhamel

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/adelaigue/status/189991246696161280 Alexandre Delaigue

    Lecture en tâche de fond ce matin : @crouzet "Je brûle ma carte d'électeur : 100 raisons pr ne pas voter" http://t.co/mcUmmJik #réflexion

  • http://twitter.com/esthete/status/189991521804763137 Steeve BOIS

    RT @crouzet: Je brûle ma carte d%u2019électeur %u2013 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/iA2XPcnS

  • http://twitter.com/olivierspaeth/status/189991567627522048 Olivier

    Lecture en tâche de fond ce matin : @crouzet "Je brûle ma carte d'électeur : 100 raisons pr ne pas voter" http://t.co/mcUmmJik #réflexion

  • http://twitter.com/jmflb/status/189991883538313216 Jacques Le Bris

    Pour le 1% la campagne #FR2012 se passe à merveille, l'abstentionnisme sera roi. 100 alibis pour éviter un déplacement http://t.co/VVll2CYJ

  • http://twitter.com/pegobry/status/189992645815304192 PEG

    Du faux, du bête, mais aussi du vrai… 100 raisons de ne pas voter: http://t.co/BFqYtidJ

  • http://twitter.com/darkoneko/status/189992957452091392 Darkoneko Hellsing

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/bzavier/status/189994555892965376 Bzavier

    Ça tient la route. Sauf son homme de paille permanent avec la Monarchie. http://t.co/JxxmWZfx

  • http://twitter.com/justine_muller/status/189995544704319488 Justine Muller

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/tlhote/status/189996674016477184 Thierry L’hôte

    Ça tient la route. Sauf son homme de paille permanent avec la Monarchie. http://t.co/JxxmWZfx

  • http://twitter.com/alenevince/status/190000334041649153 Alene Vincent

    Du faux, du bête, mais aussi du vrai… 100 raisons de ne pas voter: http://t.co/hn9fcQ2V

  • http://twitter.com/jeuxweb/status/190001949519781888 Prélude

    J'irais voter, mais je dois admettre qu'il n'a pas tort : http://t.co/CPcrh7vN

  • http://twitter.com/dugomo/status/190002330442276864 Dugomo

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/sebflorent/status/190005189095325697 Sébastien Florent

    Pourquoi ils ne voteront pas ? Avec des morceaux de @Dugomo http://t.co/kvjVR1vN et de @crouzet http://t.co/cSRZ0BEF

  • http://twitter.com/gordontesos/status/190006551220715520 Gordontesos

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/zardovoz/status/190008121538772992 Floriane

    Lecture en tâche de fond ce matin : @crouzet "Je brûle ma carte d'électeur : 100 raisons pr ne pas voter" http://t.co/mcUmmJik #réflexion

  • http://twitter.com/f8wltastic/status/190008195220123649 F8wltastic

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/irrodeus/status/190008201939394562 Irrodeus

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/mariemini/status/190008522442948609 Marie

    RT @crouzet: Je brûle ma carte d%u2019électeur %u2013 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/ekJmHgFR Beaucoup de raisons très valables.

  • http://twitter.com/ttrampont/status/190009416433668096 Thibaut Trampont

    J'irais voter, mais je dois admettre qu'il n'a pas tort : http://t.co/CPcrh7vN

  • http://twitter.com/leloup146/status/190009571476115456 Loup

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/kxrz/status/190012612006785024 Florent Bertiaux

    RT @crouzet: Je brûle ma carte d'électeur : 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/UqegDFU8

  • http://twitter.com/simongeorges/status/190018071426113536 Simon Georges

    Lecture en tâche de fond ce matin : @crouzet "Je brûle ma carte d'électeur : 100 raisons pr ne pas voter" http://t.co/mcUmmJik #réflexion

  • http://twitter.com/el_reg Reg

    On pourrait changer le titre par “100 raisons pour adhérer aux théories du complot”, ça fonctionnerait aussi.

  • http://twitter.com/nlecointre/status/190018459915128832 Nicolas Lecointre

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/8QHF9msD

  • http://blog.tcrouzet.com Thierry Crouzet

    Ou 100 raisons pour expliquer pourquoi il y a trop d’imbéciles… Tu devrais apprendre à argumenter.

    101 Le vote est un système qui marche même avec les imbéciles.

  • http://twitter.com/geekpapy/status/190021337685827584 Papy

    RT @crouzet: Je brûle ma carte d%u2019électeur %u2013 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/ekJmHgFR Beaucoup de raisons très valables.

  • Tharkun

    Ne pas voter, c’est laisser les autres choisir pour soi. Dans notre monde occidental, ne pas voter, c’est accepter d’être l’esclave du choix des autres.

  • bug

    La video n’a pas de son

  • http://www.locacouche.com Fred

    Je lirai tout ça se soir, là j’ai pas trop le temps…

    J’étais abstentionniste volontaire et militant jusqu’aux derniers scrutins (sauf municipal)… Aujourd’hui je pense que l’abstentionnisme arrange beaucoup trop les professionnels de la politiques, par ce que naturellement il induit une dépolitisation lente, mais surtout par ce que un abstentionniste est noyé dans la masse de ceux qui en ont rien à branler.
    Désormais, je remplacerai mon abstention par un vote blanc, parce que je veux que ces enflures fassent dans leur froc en se disant qu’à la dernière minutes je peu changer d’avis.
    Je veux que demain le vote blanc soit reconnu comme une réelle expression (voir http://www.parti-du-vote-blanc.fr).

    Mais on est d’accord, on a besoin de vrais changements, le vote, c’est l’illusion de la démocratie et le changement doit venir du fond. Il faut bousculer ces cumulards et rendre la politique aux citoyens:
    - Stop au cumul des mandats politiques
    - Stop aux carriéristes politiques déconnecté de la vraie vie (pas plus de 2 mandats politique à la suite)
    - Aide des salariés à quitter leurs poste au sein de leur entreprise pour exercer un mandat politique (comme un congé de maternité, sabbatique, création d’entreprise, etc.)
    - Le vote blanc au élection d’assemblé (député, sénateur, cantonale, régionales, etc.) participe à l’attribution d’une chaise vide.

  • http://twitter.com/mrpom2ter/status/190031680801742848 Mr Pom2Ter

    Il y a pire que l'abstention : le déni de citoyenneté. Merci Mr @Crouzet http://t.co/mze5O72g #voter #présidentielle

  • http://blog.tcrouzet.com Thierry Crouzet

    @Tharkun Si tu lis mes points, tu remarques que je montre que les autres ne choisissent rien du tout. Donc ton objection ne tient pas.

    @Bug Oui pas de son… je le dis sous la vidéo… c’est le texte qui suit qui compte

  • Olivier

    @Tharkun Voter pour “le moins pire”, c’est bien ?

  • http://blog.tcrouzet.com Thierry Crouzet

    Je montre de plusieurs façons que cette option n’est pas satisfaisante. C’est le système qui produit le pire.

  • http://www.opdlm.jimdo.com Bernard Bruyat

    Voir sur notre site RUPTURE de Simon

  • http://twitter.com/mrpetovan/status/190035371143348224 Benjamin Lorteau

    Moi je n'irai pas voter, justement pour tout ça RT @jeuxweb: J'irais voter, mais je dois admettre qu'il n'a pas tort : http://t.co/smUVLONU

  • HR

    Ca commence avec “qui nettoiera la démocratie ?”, donc après c’est tout faux, puique la Vème République, rien qu’avec son article 16, n’est pas une démocratie.

  • http://twitter.com/fredox_/status/190039725510373377 Fredox

    Must Read! RT @crouzet Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/SRtbzk6K

  • http://a Cedric

    Bonjour.

    Le seul point faible de votre démarche me semble être de mélanger les arguments et votre choix dans le même sujet.
    Les premiers sont à partager (pour débattre/faire savoir), le second vous regarde.

    En gros, la question pourrait être : militer pour ses arguments est-il efficace ?

    :)

  • https://plus.google.com/u/0/113577615913227191492/posts Vicnent

    suite à discussion ailleurs, je remets juste ici un passage.
    + réponse de Thierry
    + réponse de Vicnent

    PROPOS INITIAL DE VICNENT
    - Comment voter pour des candidats qui refusent de débattre entre eux :
    => organiser un débat à 10 est une entreprise impossible car cacophonique, longue, et finalement très contreproductive. Par exemple, il faudrait que FH discute 5 min/5min avec chaque candidat (c’est à dire en fait rien) et pendant ce temps là, pendant 90 min cumulées, tous les autres candidats attendraient… Puis viendrait une deuxième série de duo etc… ridicule.

    - L’argument moral : « Ils sont tombés pour nous donner le droit de vote, tu leur dois le respect en allant voter. » est fallacieux. Des hommes se sont sacrifiés en septembre 2001 pour faire sauter le World Trade Center à New York. Mourir pour une cause ne suffit pas à la rendre respectable.
    => mauvaise utilisation du modus tollens (la contraposée). Ce n’est pas parce que mourir pour UNE cause PEUT être irrespectable que TOUTES les causes le deviennent.

    - Au nom de l’idéal de plus de liberté et d’équité, nous pouvons combattre un modèle démocratique devenu exsangue dans le but de le revigorer. L’argument civique selon lequel les abstentionnistes se désintéresseraient de la politique, donc de la vie de la cité, est également fallacieux.
    => l’idée dévelopée ici est que a) le modèle démocratique est devenu exangue b) il faudrait le revigorer (car il serait possible de revigorer un modèle démocratique devenu exangue) c) il n’y aurait que par l’abstention qu’on pourrait y arriver. Bref, on a des hypothèses parachutées qu’on nous demande d’accepter pour conclure de façon très bizarre (combattre un modèle démocratique = ne pas aller voter => imposer une dictature ?)

    - Voter n’est pas un devoir, mais une incitation au ralliement. Un homme ou une femme libre ne se rallie à personne. Il coopère.
    => interprétation personnelle posée comme loi générale. conclusion personnelle qui n’est pas une loi générale (faux => faux ou vrai)

    REPONSE DE THIERRY :

    1 J’ai montré en 2007 qu’on pouvait simplement organiser un débat entre tous les candidats. On a essayé de monter ça avec Libé, des journalistes, des blogueurs… Sarko, Ségo n’ont pas voulu.

    ‎2 Oui, mais j’ai pas dis le contraire… tu ne fais que confirmer. On ne peut pas user de l’argument moral pour exiger de nous de voter.

    3 Les 100 points se tiennent ensemble… Passer au delà, ne veut pas dire revenir en arrière, à la dictature, tu manques d’imagination… Les réponses sont plus loin.

    4 Mais bien sûr que c’est une loi personnelle, je ne crois pas aux lois générales, surtout quand elles ont été écrites par des hommes…

    REPONSE DE VICNENT A PROPOS DU 2

    non, tu fais une erreur de logique. Ce que les mecs du 11 septembre ont montré, c’est qu’il existe des morts qui servent de mauvaises causes. Toi tu en conclues que toute cause servie par des morts ne peut plus être une bonne cause. C’est faux : il peut exister de bonnes causes servies par des morts (et le droit de vote en est une).
    effectivement, ce que le politique devrait dire c’est : “mourir pour le droit de vote a été une bonne cause. Et pour cette raison, nous devons respecter leur mort” (et donc non pas simplement parce qu’ils seraient morts pour une cause)

  • Anon

    Tharkun : donc voter pour le choix des autres, c’est quoi ?

    Je sens que bientôt les commentaires serons remplis de phrases toutes faites sans réflexion derrière.

    Beau billet !

    D’ailleurs, moi même, abstentioniste pour les mêmes raisons que toi depuis toujours (je n’ai jamais voté), je me tâtais d’aller peut-être donner ma voie à Mélanchon histoire de rire au second tour. Mais c’est la peur et le désemparement qui fait voter, comme tout ceux qui nous sortent leur avril 2002, l’epouventail parfait qui pousse encore plus au vote unique. Je peux d’ailleurs affirmer que notre prochain président est donné d’avance (devinez.)
    Tout le monde en a tellement marre de Sarko qu’ils deviennent hargneux et mordraient presque, brandissant les arguments fallacieux pour le vote. Mais diraient-ils à des élécteur de droite, qui voteraient UMP ou FN “ALLEZ VOTER ET FAITES VOTRE DEVOIR DES GENS SONT MORTS POUR ÇA” ?
    Ben non, parceque ce qu’ils disent c’est : votez Hollande SVP, on a tellement peur….
    D’ailleurs dans la vraie vie, quand on m’ennuie trop à essayer de me faire voter je dis que si je le fesais ce serait pour Sarkozy ou Lepen, ça les calme rapidement… ce qui prouve le fond de leur pensée et derrière quoi ils la cachent.
    Un bonne idée de billet serait : 100 fausses raisons d’aller voter (même si je doute qu’ils aient 100 arguments)

    Bonne chance avec les trolls

  • http://blog.tcrouzet.com Thierry Crouzet

    @Vincent Sur le point 2. Je réponds simplement à la première critique qui vient quand on ne vote pas. Invoquer la mort pour nous pousser à voter est fallacieux. Je ne dis pas que mourir pour une cause est bien ou mal, et je pense même que pour la démocratie c’était plutôt bien, mais que cette invocation de la mort est un argument moral qui ne justifie en rien que nous votions, parce qu’on peut mourir pour des causes pas nécessairement acceptable.

    Je dis rien de plus. Surtout pas ce que tu veux me faire dire.

    Je complète point 2 () pour lever l’éventuelle ambiguïté.

  • http://www.ville-frejus.com Séb

    En fait ce n’est pas tellement le vote mais la démocratie qui faut faire évoluer. Le mal est à la racine depuis toujours. Le pouvoir attise la convoitise, le mensonge et bien d’autres maux. Tout comme l’argent. Faut-il alors passer par une implosion? Tuer l’état et nous auto gérer ? Malheureusement le mal est à la racine, dans la nature même de l’homme.

    Alors je comprends ton choix et le respecte infiniment. Pour ma part je suis également sceptique quand je constate le manque de hauteur des débats de nos politiques. Il sont englués dans leur avidité. C’est moche.

  • http://blog.tcrouzet.com Thierry Crouzet

    @Seb L’idéal n’existe pas, l’homme n’est pas parfait, mais on peut essayer d’aller vers un mieux, en critiquant le vote je montre j’espère qu’il existe aujourd’hui des ouvertures.

  • Anon

    Je voudrais quand même nuancer mes propos qui me paraissent un peu violent envers ceux qui croient en la République et la Démocratie telle qu’elle est, je respecte leur choix. Mais j’en veux après et je méprise ceux qui ne respectent pas celui des abstentionistes et usent d’arguments stupides, nous assimilent a nimporte quoi pour de mauvaises raisons au lieux d’ouvrir le débat.

    Désolé si j’ai bléssé des personnes intélligentes !

  • http://twitter.com/_palix_/status/190048053963653120 Pa_lix

    @not_pierre as-tu lu ? #happening http://t.co/IqWlMygO”

  • http://twitter.com/el_reg Reg

    Régis est un con, pas un imbécile.

    Quant aux théories du complot : à provocation, provocation et demi : tu m’as injurié le premier tu as perdu.

    S’il fallait argumenter : bien que je sois d’accord avec un certain nombre de points, l’argumentation ne tient pas car au final elle ne fait que servir ce qu’elle prétend dénoncer. L’abstentionniste appartient à l’élu : l’élu en fait ce qu’il veut le revendique sans que celui-ci n’ait voix au chapitre.

    Si l’on s’en tient à ces 100 points, on comprend bien qu’il ne sert à rien de voter car tout est joué d’avance, que le pouvoir est ailleurs et que nous ne sommes que les dindons de la farce (le fameux complot). Ils nous tiennent ils nous contrôlent donc ne nous exprimons pas pour bien leur montrer que nous ne sommes pas dupes. Certes, mais l’abstention n’a aucun effet sur le changement : les Etats-Unis connaissent des taux d’abstention bien supérieurs à ceux que nous connaissons en France, le bipartisme y est bien supérieur : ceux qui ne votent pas depuis plusieurs décennies n’y ont rien changé.

    Sur le seul dernier point, “ne pas voter, c’est résister” : non, ce n’est pas résister, c’est gueuler dans son canapé contre sa télé, c’est faire la révolution de salon, c’est tout ce qu’on veut sauf résister. Ne pas voter c’est se conformer, c’est accepter, c’est adouber le vainqueur (quel qu’il soit).

    Sur le 101 ème point, finalement le plus intéressant : oui le problème de la démocratie est bien que les imbéciles puissent voter (ou ne pas voter).
    Ces imbéciles ont même envoyé Le Pen au deuxième tour en 2002 : vous savez, ces imbéciles qui sont descendu dans la rue dès 20h pour brailler et gueuler contre les imbéciles qui avaient voté Le Pen.
    Ces imbéciles qui avaient joué la révolution de salon en n’allant pas voter parce que de toute façon ils sont tous pourris (le complot on y revient).
    Ces imbéciles qui faisaient la leçon à tous les autres imbéciles.

    Tout ceci ne règle pas le problème d’une France ou le système est effectivement à tendance monarchique, mais il n’y a que le vote qui pourra nous faire sortir de ce système, dès lors que les français auront bien voulu évoluer dans leurs mentalités : une 6ème république, l’introduction du tirage au sort, un véritable contrôle des élus, le non-cumul des mandats, etc, etc…

  • http://blog.tcrouzet.com Thierry Crouzet

    @Reg On ne peut pas réfuter 100 point d’un revers de la main. Il faut les attaquer un à un et voir si ses objections ne sont pas levées par d’autres points. Tu n’as riens dit avec ta réponse. Désolée. Elle ne me fait pas avancer. Ne me sert à rien pour remettre en question un de mes points ou le préciser. @vincent a été bcp plus productif.

    Point 101 redite du point 76!

  • http://twitter.com/el_reg Reg

    Tant pis pour moi, n’ayant pas le temps de répondre au QCM de 100 questions, je ne passerai pas dans la classe supérieure, recalé par le professeur Crouzet.

    Je resterai au niveau de la plèbe inculte qui n’a pas la capacité à voter (mix des points 76 et 101).

  • http://twitter.com/nessyduloch/status/190065974957969408 Nessy du Loch

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/nessyduloch/status/190067281982787584 Nessy du Loch

    provoc et #classieux RT @crouzet: Je brûle ma carte d'électeur : 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/bey9oq9l

  • http://twitter.com/lpier/status/190071890969239553 Leslie Pierobon

    Thierry Crouzet : "Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter" http://t.co/R7JweQEp

  • http://twitter.com/adrigau/status/190074464753565697 Adrian Gaudebert

    100 raisons de ne pas voter – http://t.co/kX4kYsYB

  • http://virteal.tumblr.com JeanHuguesRobert

    On va vers une “staracadémisation” de la politique, via Internet.

    Bien malin qui peut dire si ce sera un progrès.

    Mais avec le système en place, notre avenir est bouché ; qui le conteste ?

  • http://twitter.com/cha_matou/status/190076142722617344 Charlotte Matou

    Lecture en tâche de fond ce matin : @crouzet "Je brûle ma carte d'électeur : 100 raisons pr ne pas voter" http://t.co/mcUmmJik #réflexion

  • http://twitter.com/gerardfoucher/status/190079055528345601 Gérard Foucher

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/1zwvuFw9

  • http://twitter.com/nabellaleen/status/190080481025458178 Florian B.

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/1zwvuFw9

  • http://twitter.com/gerardfoucher/status/190082838585032706 Gérard Foucher

    "Voter, c’est donner la victoire à un camp et créer le camp adverse des déçus." http://t.co/vmVzaX6g

  • http://twitter.com/gerardfoucher/status/190083317561950208 Gérard Foucher

    "Pourquoi voter pour eux alors que le pouvoir c’est nous ?" http://t.co/vmVzaX6g

  • http://twitter.com/gerardfoucher/status/190083498739105792 Gérard Foucher

    "Nous n’avons pas besoin de tribuns mais de nous donner la main." http://t.co/vmVzaX6g

  • http://twitter.com/_inso/status/190083845847138305 Inso

    "Pourquoi voter pour eux alors que le pouvoir c’est nous ?" http://t.co/vmVzaX6g

  • http://twitter.com/_inso/status/190083850582503425 Inso

    "Nous n’avons pas besoin de tribuns mais de nous donner la main." http://t.co/vmVzaX6g

  • http://twitter.com/gerardfoucher/status/190083863584833536 Gérard Foucher

    "Voter, c’est demander à d’autres d’agir à notre place." http://t.co/vmVzaX6g

  • https://plus.google.com/u/0/113577615913227191492/posts vicnent

    au fait Thierry, je suppose que tu connais le théorème d’Arrow ?

    intro wikipedia ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9or%C3%A8me_d'impossibilit%C3%A9_d'Arrow

    C’est à mon sens un théorème assez fondamental qui explique (et démontre, c’est un résultat mathématique) qu’il n’existe pas de mode de scrutin, permettant d’exprimer un choix social, sans avoir au moins un biais important.

  • Jim

    Ce que j’ai écris à un certain François Asselineau car j’aime assez ses “conférences”, et qui a appelé à l’abstention :

    “S’abstenir est la seule voie pour les démocrates car étant donné le niveau de déliquescence de la démocratie c’est enlever de la LÉGITIMITÉ aux oligarques des partis installés ou aux pseudo opposants et ouvrir des perspectives de changements réels et positifs.”

    Voilà aussi ce que j’ai posté lors d’un dialogue avec quelqu’un sur un blog :
    # Jim from Paris a dit :
    février 22nd, 2012 à 14 h 16 min
    @Liior
    Autre chose, mais liée.
    Vous êtes un informaticien joueur? On parie un verre pour le « au plus près »?
    Quels seront selon vous les TAUX d’abstention+nuls/blancs (rappelons le taux estimé de 7 à 15% de non inscrits, au passage…!) aux 1er et second tours présidentielles 2012 et aux législatives qui suivront?
    Mon pari :
    Présidentielles : 1erT : 32% // 2emeT : 24%
    législatives : 1erT : 57% // 2emeT : 52%

    Les paris sont ouverts!

  • http://blog.tcrouzet.com Thierry Crouzet

    @vicnent Oui, je connais… voilà aussi pourquoi je n’aime pas le vote, pas plus que le tirage au sort d’ailleurs, qui l’un comme l’autre nous engluent dans le système représentatif.

  • http://twitter.com/lamoonshi3ld/status/190101000856678400 Moonshi3ld

    un avis … qui m'interresse fortement je dois l'avouer #mercrediconfession http://t.co/DVScfRYs

  • Jim

    Thierry Crouzet, échangeons un peu si vous voulez bien, je suis très intéressé par la philosophie politique.

    Vous avez écrit “voilà aussi pourquoi je n’aime pas le vote, pas plus que le tirage au sort d’ailleurs, qui l’un comme l’autre nous engluent dans le système représentatif”

    Je considère le système représentatif actuel comme décadent, à bout de souffle, et devenu très malsain.

    Par contre, je ne vois pas comment au niveau d’une société à ce jour supprimer totalement le principe de délégation. Je crois que ce sont dans les processus mêmes des délégations et dans les durées de celles ci, ainsi que dans les processus de contrôles citoyens en cours d’exercice des délégations, que peut résider une solution à la catastrophe démocratique que ce répugnant 2012 illustre.

    De votre côté, quelles sont vos options préférées?

  • http://www.loiez.org Loiez

    Vidéo réalisée entre les 2 tours de la dernière présidentielle
    http://xi-vlog.loiez.org/2007/05/latest_game.php
    Il est clair que les 5 dernières années m’ont donné raison (à moi et à d’autres)
    Ce n’est que le début du mouvement

  • http://blog.tcrouzet.com Thierry Crouzet

    @Jim Je discute en long en large de ce point dans Le peuple des connecteurs et dans Le cinquième pouvoir. L’idée centrale est de décentraliser peu à peu la société, qui dit décentralisé dit moins de centre, donc moins de représentants. On passe d’une organisation pyramidale coercitive à l’auto-organisation en réseau. Internet a été construit de cette façon, sans représentant élus pour en guider le développement, mais uniquement des expérimentateurs.

  • http://nessyduloch.free.fr/ Nessy

    Point 8 “Voter blanc n’est pas une solution parce que le jeu dans sa forme actuelle ne prends pas en compte cette expression contestataire.[...]”
    Sauf que les votes blancs et les votes nuls sont la différence entre les suffrages exprimés et le nombre de votants. Donc même si ce n’est pas pris en compte pour l’élection, ça entre tout de même dans les statistiques de façon différente : les gens qui se déplacent pour exprimer quelque chose. Mais évidemment comme les votes blancs ne sont pas séparés des votes nuls, on est peut être juste pris pour des niguedouilles. Tant pis, je voterai blanc, comme d’hab.

  • Christian

    Moi aussi je n’irais pas voter. Et c’est la première que je “vote” avec conviction. :D
    Je serais bien allé voter blanc s’il était pris en compte mais ça n’arrivera jamais. Si on l’instaurait, on se rendrait trop vite compte que ce système ne marche pas alors que là on peut maintenir l’illusion un peut plus longtemps.

    Par contre il y a un point sur lequel je ne suis pas du tout d’accord, c’est de bruler sa carte. Ca fait un magnifique souvenir. ;)

  • http://twitter.com/frenchredfrog/status/190113592668995584 FrenchRedFrog

    RT @crouzet: Je brûle ma carte d%u2019électeur %u2013 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/y2OcCE5P

  • http://twitter.com/jeffrenault/status/190122516872830977 Jeff RENAULT

    Bonne question RT @GerardFoucher: "Pourquoi voter pour eux alors que le pouvoir c’est nous ?" http://t.co/Kkdosfv6

  • Jim

    Thierry Crouzet
    11/04/2012 @ 15:59
    @Jim Je discute en long en large de ce point dans Le peuple des connecteurs et dans Le cinquième pouvoir. L’idée centrale est de décentraliser peu à peu la société, qui dit décentralisé dit moins de centre, donc moins de représentants. On passe d’une organisation pyramidale coercitive à l’auto-organisation en réseau. Internet a été construit de cette façon, sans représentant élus pour en guider le développement, mais uniquement des expérimentateurs.

    —————-

    Oui, j’avais compris votre propos général.
    Bon, vous simplifiez un peu pour Internet quand même, mais bon.
    Comment par exemple dans votre système traitez vous le cas de l’intérêt général et de la décision équilibrée et éclairée, quand une décision a des conséquences sur toute une société?
    Exemple parmi d’autres : la santé et les investissements lourds nécessaires pour infrastructures.

  • http://twitter.com/spheerys/status/190124811769495552 Hedy Dargère

    100 raisons pour ne pas aller voter : http://t.co/bKyzb2kv #2012 #voteblanc

  • http://blog.tcrouzet.com Thierry Crouzet

    Je pense qu’il faut décentraliser progressivement, pas tout détruire.
    “Investissements lourds” renvoie à technologie industrielle. Nous sommes en train de quitter ce territoire. Les voitures par exemple étaient fabriquées grâce à des investissements lourds, ça va être de moins en moins le cas avec les imprimantes 3D (nombreuses start-up US dans ce domaine).

    On a la même chose avec la conquête spatiale qui va échapper aux grandes agences.
    Je pense qu’il en ira de même pour la santé, même si la décentralisation technologique n’est pas encore là (quoique les analyses ADN à 1$ soient en vu d’ici moins de 10 ans, de même que la génétique de cuisine).

    Maintenant la décentralisation n’empêche pas l’existence de structures globales. Les états peuvent continuer d’exister. Internet ne manque pas d’organisation de coordination et de normalisation.

    La clé, c’est l’open source…

  • Jim

    Vous connaissez Local Motors je pense. Ou encore le dernier ouvrage de Rifkin où il aborde le cas énergétique.
    Je crois comme vous que la décentralisation est une tendance lourde.
    D’un piitn de vue stratégique, la question des smartgrids et des graphes sociaux sont centrales.
    Et effectivement la question de l’opensource ou non y est vitale ; c’est une question de choix de société.

    Ce qui nous ramène au sujet initial, la politique, par exemple via la question de opendata.
    Et de manière plus générale au concept de Open.

    Vous semblez vouloir évacuer l’option de la représentativité ; je suis plutôt d’accord en tout cas si on pense la représentativité comme on l’a fait depuis le XVIIIe, car c’est devenu une monstruosité.
    Là où je ne vous suis pas, c’est que je reste attaché à la notion de délégation, pour des raisons pratiques. Et pour des raisons de philosophie politique liées à une nouvelle forme de contrat social à créer.
    Je crois qu’il y a suffisamment de potentiel révolutionnaire dans la redéfinition des modalités théoriques et pratiques de la délégation pour passer à une démocratie qu’on pourrait dire de participation, et éviter de viser à un idéal d’une démocratie directe et de proximité sans chambres, comme cela semble être votre désir.
    Vous aurez en effet noté que quand le nombre d’acteurs devient trop important, les intérêts individuels et de groupes trop diversifiés, les décisions à portée générale (non locales par exemple) posent problème.

  • http://blog.tcrouzet.com Thierry Crouzet

    Je suis pas contre les leaders, dans le 5eme pouvoir je fais la différence avec les représentants. Le leader émerge, dure, disparaît… c’est bcp plus biologique comme notion, beaucoup moins déterministe.

    La représentation a quelque chose de trop mécanique, industrielle en un sens.

    L’articulation entre local et global est pas simple. Elle passe par une prise de conscience étendue, à laquelle les réseaux peuvent participer… alors il peut y avoir une circulation entre les deux échelles. Avec la complexité, la structure fractale de la société, local-global ça veut plus dire grand chose…

  • http://twitter.com/bastgau/status/190141767402786819 bastgau

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter : http://t.co/ceFckuVs

  • HR

    “Jim
    11/04/2012 @ 15:39
    Thierry Crouzet, échangeons un peu si vous voulez bien, je suis très intéressé par la philosophie politique.”

    A peu près toute l’intégralité de ce fil, y compris l’article, relève des frontières étroites de la philosophie morale, en commençant par la première phrase: “Comment voter pour des candidats qui refusent de débattre entre eux, sinon au second tour, entre seigneurs ? ”

    C’est habituel en Europe où l’héritage de l’ordre des clercs a largement contribué à la défaite de la démocratie, ne serait-ce que pour sauver ce qui pouvait être sauvé des privilèges attachés à cet ordre.

    Certes, le champ de la philosophie morale est tout entier contenu dans les frontières de la philosophie politique, notamment pour ce qui concerne cette théorie pragmatique de l’exercice du pouvoir qu’est la démocratie.

    Mais comme de cette théorie, il n’en est pas question ici, alors autant rester en effet sur le terrain de la philosophie morale, comme si on ne pouvait moralement aller au delà.

  • Jim

    La notion de leaders légitimes à diriger dans le cadre de décisions de portée générale pose un réel problème. Elle me semble très dangereuse, car les façons de devenir leader sont multiples, et peuvent passer aussi bien par la vertu que par la manipulation et le mensonge.
    Les progrès en psychologie sociale et en manipulation des masses ont été tels en 60 ans que ça me semble être bien risqué de parier sur l’émergence de leaders ex nihilo.

    Par contre, je suis d’accord avec vous sur ces idées très importantes de 1une façon plus souple de désigner des délégués (et non pas représentants) 2.durée et cadre de la délégation (j’écrivais plus haut : “Je crois que ce sont dans les processus mêmes des délégations et dans les durées de celles ci, ainsi que dans les processus de contrôles citoyens en cours d’exercice des délégations, que peut résider une solution “).
    Mais je crois qu’il faut formaliser les processus de manière rigoureuse, en tout cas dans le cas de la délégation politique et du contrôle de délégation. Je ne crois pas aux seules vertus auto-organisatrices dans le cadre de l’exercice politique au niveau d’un Etat par exemple.

    Quant à la question global-local, effectivement, ce n’est pas simple.
    Mais comme je vous le disais, c’est à mon avis dans les trop grandes divergences entre intérêts et particularismes communautaires ou géographiques aux échelles moyennes et grandes que naissent les vrais problèmes de la décentralisation et de l’auto-organisation décisionnelle telle que vous la défendez.

    Redite : “Je crois qu’il y a suffisamment de potentiel révolutionnaire dans la redéfinition des modalités théoriques et pratiques de la délégation pour passer à une démocratie qu’on pourrait dire de participation.”

    Or, ce qui nous intéresse, nous les abstentionnistes non démissionnaires mais las et irrités de ce cirque où des clowns se prétendent des responsables et méprisent leur public, c’est bien le potentiel de changement porté par une nouvelle philosophie politique, ses déclinaisons institutionnelle, et l’amélioration apportée à d’une part l’idée de citoyen responsable et d’autre part l’idée de meilleures décisions pour la Cité. Non?

  • http://twitter.com/adamhunter/status/190149955825053698 AdH

    Pendant l'inutile Arthaud, je redonne les 100 raisons pour s'abstenir (mais pas dynamiquement) http://t.co/eahEZuLq #DPDA

  • http://twitter.com/sebflorent/status/190154008218972160 Sébastien Florent

    @lexity la lecture de http://t.co/cSRZ0BEF n'est pas inintéressante.

  • http://twitter.com/sebflorent/status/190154154872811520 Sébastien Florent

    @LiveJulie je demande car j'ai lu ça : http://t.co/cSRZ0BEF

  • http://twitter.com/tuxmetal/status/190155142069370880 Un citoyen

    100 bonnes raisons pour ne pas voter http://t.co/pSatmIlC #nolevotan

  • http://blog.tcrouzet.com Thierry Crouzet

    @HR Invoquer la complexité et l’imprévisibilité, c’est de la morale?

    @Jim Oui, bien sûr. Il faut toujours prendre en compte la complexité quand on parle de global. La prise de pouvoir sur un système complexe est difficile, en tout cas personne n’y est encore préparé… on a tendance à croire que les méthodes qui valent à des échelles plus simples valent quand on remonte la structure fractale. C’est une erreur.

    LA complexité ne se contrôlant pas, un représentant à cette échelle n’a aucun sens. On peut avoir des gens qui ont un rôle de sage, mais pas de manager. Manager la complexité n’ayant aucun sens.

  • dominominus

    @ jim (14h51) : leur enlever leur légitimité, et alors ? Ils s’en foutent, ils restent aux pouvoirs…

  • http://gilles.wittezaele.fr/blog Gilles

    Pas mal les 100 trolls. J’espère que tu ne profite par exemple d’aucun avantage fiscal décidé par quelqu’un d’élu. Si tu as un enfant c’est mort.

  • Jim

    @HR 11/04/2012 @ 18:34
    Je trouve votre jugement sur l’article et le fil limite limite.
    Si certains points relèvent en effet de la philosophie morale (et je n’aurai pas personnellement choisi celui que vous citez pour exemple puisqu’il concerne à mon sens les modalités d’accession au pouvoir et concerne donc directement la philosophie politique ; j’aurai plutôt choisi un exemple lié à la volonté de Thierry Crouzet d’émanciper l’individu et de le responsabiliser) , de nombreux autres ont directement trait à la philosophie politique.

    La philosophie politique liée à la “théorie pragmatique de l’exercice du pouvoir qu’est la démocratie”, comme vous le dites.
    Les considérations sur les processus de délégations et les modalités de régulation des délégations sont bien des questions pragmatiques qui regardent la démocratie au sens de théorie sociologique des systèmes politiques.

    Par ailleurs, et là on peut ne pas être d’accord, je crois que justement la création d’une nouvelle forme de praxis démocratique doit naître en droite ligne d’une philosophie morale qui repense le contrat social et le statut du citoyen dans ses rapports avec le pouvoir.

    Comme vous le voyez, je ne suis pas d’accord avec votre remarque, pour deux raisons très différentes l’une de l’autre. En résumé :
    1. la façon d’aborder la question démocratique et celle du pouvoir est également ici de type organisationnelle et sociologique ;
    2. la philosophie morale serait pour moi fondatrice d’une nouvelle forme démocratique qui modifie le statut de l’individu partie prenante de la société politique (citoyen en Cité) et nature et exercice de sa responsabilité au pouvoir.

  • Jim

    @Thierry Crouzet
    11/04/2012 @ 19:13
    Oui, peut être pour l’impossible prise de pouvoir. Mais peut être pas si des représentations mentales et des outils sont construits pour rendre les choses “prenables”.
    Bon, à plus, merci pour les échanges, c’était sympa.

    dominominus
    11/04/2012 @ 19:23
    Certes… Mais vous savez, l’Histoire, c’est le présent qui devient du passé, et l’avenir qui devient du présent.

  • http://twitter.com/tibere/status/190170790543634432 tibere

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter
    http://t.co/x7hp5NS5

  • HR

    Thierry Crouzet
    - @HR Invoquer la complexité et l’imprévisibilité, c’est de la morale?

    Je n’ai même pas abordé ce genre de chose, parce que là c’est carrément botter en touche pour éviter de confronter le problème de fond que j’évoque.

    Jim
    - Les considérations sur les processus de délégations et les modalités de régulation des délégations sont bien des questions pragmatiques qui regardent la démocratie.

    Certes, à conditions de les aborder de manière pragmatique. Ici, ces considérations sont abordés presque exclusivement sous leur aspect moral. Comme vous le faites, d’ailleurs dans la suite de votre développement.

    Si j’ai été attiré vers ce blog, que je ne connaissais pas, c’est notamment parce que pour la première fois de ma vie, volontairement, je ne voterais pas à cette élection. Pour deux raisons, quant à cette théorie pragmatique de l’exercice du pouvoir qu’est la démocratie.

    Une personnelle: c’est l’aboutissement d’une longue réflexion. Elle est donc théorique.

    L’autre est pragmatique, et je ne l’ai pas trouvé dans les 100:
    - Ca ne sert à rien de voter parce que l’essentiel du programme politique pour la France dans les 5 ans qui viennent a été déjà décidé à Bruxelles en décembre dernier, par un traité européen imposé notamment par Angela Merkel, et je n’ai pas la possibilité ni de voter pour elle, ni contre elle.

  • http://twitter.com/torgafyr/status/190175984740335617 Torga

    Pas inintéressant …RT @crouzet Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/Ue6JJJYT

  • http://blog.tcrouzet.com Thierry Crouzet

    @HR Point 80, c’est la question que j’aborde pas d’après toi. J’ai évité d’entrer dans les détails non généraux comme le point pragmatique que tu soulèves. Si on va par là, on peut commencer à parler des candidats, ce que je me refuse… Si je ne vote pas, ce n’est pas vraiment de leur faute, pas plus que celle de Bruxelles. C’est la logique démocratique que je questionne de façon éthique et pragmatique.

    Le point sur la complexité est central chez moi. Si tu sautes dessus, plus rien ne tient. Et je ne vois pas en quoi ce point précis est moral (alors qu’il contient la critiques de la représentation et du modèle hiérarchique sur des bases techniques, cf peuple des connecteurs).

    Maintenant d’autres points sont éthiques (et non moraux), mais ça ne me pose pas de problème, car vivre ensemble c’est bel et bien un problème éthique autant que pragmatique. Je vois pas comment tu peux imaginer dissocier les deux aspects.

  • http://twitter.com/pberia/status/190190940097478657 Pascal Beria

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/7kCAMTYu

  • http://twitter.com/bruno_ortolland/status/190195746870542336 Noss
  • http://twitter.com/gillesc31/status/190231010384936960 Gilles C

    RT @crouzet: Je brûle ma carte d%u2019électeur %u2013 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/ETXN0GL4

  • http://twitter.com/edonis/status/190334348451512320 Stephane Langonnet

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/dXKO9LZv

  • http://twitter.com/1loup/status/190341421222461440 Un Loup Blessé

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/dXKO9LZv

  • http://twitter.com/louisa_a/status/190344918449930240 Louisa Amara

    Que les irresponsables lèvent le doigt !#wtf RT "@edonis: Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/rHLDqjwK"

  • http://twitter.com/bruno_walther/status/190367069093629952 Bruno Walther

    Assez d'accord "Je brûle ma carte d’électeur :100 raisons pour ne pas voter" par Thierry Crouzet http://t.co/xVJt0Fxj

  • http://twitter.com/crouzet/status/190367635857350656 Thierry Crouzet

    Assez d'accord "Je brûle ma carte d’électeur :100 raisons pour ne pas voter" par Thierry Crouzet http://t.co/xVJt0Fxj

  • http://twitter.com/saullasky/status/190368476358123520 Sylvain Grégoire

    Assez d'accord "Je brûle ma carte d’électeur :100 raisons pour ne pas voter" par Thierry Crouzet http://t.co/xVJt0Fxj

  • http://twitter.com/valery__/status/190369551714750465 Valery

    +100 RT @crouzet "Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter" http://t.co/PcaMFzbQ

  • http://twitter.com/piotranton/status/190372032649760770 Piotr

    Zut, @crouzet n'a pas compris la démocratie :( http://t.co/LsrGJg1b

  • http://twitter.com/valery__/status/190373628234317824 Valery

    "Voter, c’est être réac, c’est entériner un système devenu délétère." Je trip l'article de @crouzet http://t.co/PcaMFzbQ

  • http://twitter.com/lespritrock/status/190381555133321217 L’esprit Rock

    "Voter, c’est être réac, c’est entériner un système devenu délétère." Je trip l'article de @crouzet http://t.co/PcaMFzbQ

  • http://twitter.com/sarssipius/status/190382354261483522 Sem

    + Plein RT @Valery__ "Voter, c’est être réac, c’est entériner un système devenu délétère" Je trip l'article de @crouzet http://t.co/n1IFU2V8

  • http://twitter.com/malkovitch/status/190390345190735872 malko

    Assez d'accord "Je brûle ma carte d’électeur :100 raisons pour ne pas voter" par Thierry Crouzet http://t.co/xVJt0Fxj

  • http://twitter.com/gryaho/status/190391397138964480 Leonard G

    Assez d'accord "Je brûle ma carte d’électeur :100 raisons pour ne pas voter" par Thierry Crouzet http://t.co/xVJt0Fxj

  • http://twitter.com/mrsmarion_/status/190392832169750528 Marion, enchantée

    très intéressant! http://t.co/fjkwlkUG

  • HR

    Thierry Crouzet: – “…C’est la logique démocratique que je questionne de façon éthique et pragmatique… d’autres points sont éthiques (et non moraux)…”

    Permettez moi quand même de vous rappeler que l’Ethique, ne serait-ce que selon le petit Robert, est la science de la morale, et plus généralement la philosophie de la morale, surtout sous sa forme “pragmatique” …

    Je ne vous le reproche pas. La morale, la philosophie morale est toute entière contenue dans la philosophie politique, comme je l’indiquais plus haut, en particulier sous la forme qu’on appelle généralement éthique.

    Mais vous vous en tenez là.

    Avec le résultat suivant.

    D’abord, vous n’interrogez pas sur le fond la question de cette théorie pragmatique de l’exercice du pouvoir qu’est la démocratie. Normal me direz-vous. La logique de l’ordre des clercs, hérité de l’Ancien Régime, règne en particulier sur l’Education Nationale qui nous a éduqué à tous soigneusement éduqué à ça.

    Evidemment, si elle ne le fait pas, c’est d’abord et avant tout pour ne pas donner l’occasion de questionner les privilèges qui viennent naturellement avec cet héritage.

    Ensuite vous vous retrouvez en gros dans ce consensus, qu’on retrouve dans à peu près tous les cours d’histoire, jusqu’à la fac, et qui est, pour préciser à quel point il est bien dans l’héritage de l’ordre des clercs de l’Ancien Régime, profondément catholique romain, en France, mais aussi plus généralement en Union Européenne.

    J’avais relevé votre première problématique typique de cette éthique: “Oui, qui nettoiera la démocratie ?”.

    Vous proposez donc la démocratie comme une sorte de paradis perdu, un Eden qu’il conviendrait de “nettoyer” (au karsher? :-) ), pour le retrouver, je suppose.

    En réalité vous ne faites que reproduire cette idée que la démocratie a un jour existé, en Europe, qu’elle n’aurait pas toujours été vaincue, comme c’est la cas en réalité. Vous vous interdisez ainsi de comprendre par exemple l’origine de cette extraordinaire défaite de la démocratie qu’est l’actuelle Union Européenne.

  • http://twitter.com/_brieuc/status/190393863452639232 Brieuc Saffré

    100 raisons pour ne pas aller voter et bruler sa carte d'électeur… http://t.co/RTx78C5u

  • http://twitter.com/valery__/status/190394464978731008 Valery

    La raison 90 de bruler sa carte d'électeur me plait bien http://t.co/wmVyA2zs

  • http://twitter.com/_funkyp/status/190394661020508160 Jimmy Bones

    J'irai quand même voter mais à lire! RT @crouzet: Je brûle ma carte d' électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/EyGuWfEb

  • http://blog.tcrouzet.com Thierry Crouzet

    Quand je parle d’éthique et de morale, c’est au sens de Spinoza, pas du petit robert. C’est deux domaines quasi opposés pour Spinoza. La morale (le bien/le mal), l’éthique (ce qui est bon ou mauvais pour moi ou pour la société).

    Quand j’en arrive à l’incompréhension dans un fil de commentaire, comme ça semble le cas entre nous, vous ne voulez pas prendre en compte mes remarque sur la complexité que vous éludez à chacune de vos réponse, et moi je dois faire de même avec vos arguments, je propose une discussion audio à enregistrer via skype… et à diffuser ici-même pour tous. On arrive souvent à lever ainsi bien des blocages. D’autant que dans un fil de commentaire j’ai pas le courage à ressortir des théories que j’ai développées in extenso dans plusieurs livres.

  • http://twitter.com/marianne_porcel/status/190404122095255552 Marianne Porcel

    RT @_brieuc: 100 raisons pour ne pas aller voter http://t.co/5u1e5E4f Des peuples se battent pour obtenir ce droit…

  • http://twitter.com/marianne_porcel/status/190404122095255552 Marianne Porcel

    RT @_brieuc: 100 raisons pour ne pas aller voter http://t.co/5u1e5E4f Des peuples se battent pour obtenir ce droit…

  • http://twitter.com/sandr0x9/status/190406883675344897 Sandr0x9

    J'avoue, je ne les ai pas toutes lues : 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/ESIgUDBr

  • http://twitter.com/jostretto/status/190408433269342209 joelle

    je comprends cette réflexion, même si je vais voter qd même Je brûle ma carte d’électeur /100 raisons pour ne pas voter http://t.co/sKRKWkTE

  • http://twitter.com/kimaali/status/190414529581166592 Kimaali

    Excellente réflexion… Je brûle ma carte d'électeur, 100 raisons ne de pas voter http://t.co/ZVplo5KD

  • http://twitter.com/stanjourdan/status/190417993967210497 Stanislas Jourdan

    RT @crouzet Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/a7GJUSbO

  • http://twitter.com/jeeynet/status/190423262893842432 Jérémy Jeey

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/4s8WIIfA

  • http://twitter.com/lautrucherie/status/190427036404285440 fredo ladrisse

    Excellente réflexion… Je brûle ma carte d'électeur, 100 raisons ne de pas voter http://t.co/ZVplo5KD

  • Jim

    @Thierry Crouzet
    Façon tweet : ce matin un article sur Owni concernant OpenGov qui devrait vous intéresser.

    @HR
    Vos considérations sur le fait que se pencher sur les modalités qui concrètement mènent à la délégation dans le cadre de processus démocratiques serait un exercice de philosophie morale et non de philosophie politique (dans sa simple pratique, en dehors de considérations théoriques d’ailleurs dans ce cas) me fait dire : laissez tomber les considérations sur la démocratie en tant que théories et pratiques ;-)

  • http://twitter.com/quartierpirate/status/190449147218898944 Quartier Pirate

    Excellente réflexion… Je brûle ma carte d'électeur, 100 raisons ne de pas voter http://t.co/ZVplo5KD

  • http://twitter.com/crouzet/status/190468403121758208 Thierry Crouzet

    Nous aurions dû simuler un débat entre 10 candidats pour montrer que c'était avec nos technos aujourd'hui possible http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/tcrouzet/status/190468403197259777 Crouzet

    Nous aurions dû simuler un débat entre 10 candidats pour montrer que c'était avec nos technos aujourd'hui possible http://t.co/xAlH47SW

  • http://twitter.com/tcrouzet/status/190468403197259777 Crouzet

    Nous aurions dû simuler un débat entre 10 candidats pour montrer que c'était avec nos technos aujourd'hui possible http://t.co/xAlH47SW

  • Gaston

    Des tonnes de gens meurt en Syrie parce qu’ils ont ce que vous enviez dans ce manifeste. Réfléchissez un plus ou un peu mieux à la question du vote, à l’histoire de votre pays !
    La critique est facile mais la proposition inexistante !

    Vous n’aimez pas la démocratie représentative, mais renseignez vous sur elle ! Votre méconnaissance du sujet est édifiante, en pensant que tout repose sur le président de la république. Lisez l’article 5 de la constitution et comprenez qui est vraiment un président !
    Ensuite vous commencerez à appercevoir comment marche l’état français et qu’on se moque bien d’un débat médiatique entre les candidats, mais que la seule vraie élection qui vaille est l’élection législative !

    Malheureusement vous êtes l’une des ces victimes du Sarkozysme ou il a été véhiculé l’image d’un unique hyper-président méprisant les institutions !

    Bref vous avez fait du buzz

  • http://blog.tcrouzet.com Thierry Crouzet

    @Gaston Pratiquement tous les points s’appliquent à tous les élus et non seulement au président, c’est bien ça le problème. Et dépasser la représentation, c’est pas proposer selon vous?

    Que la Syrie accède à notre niveau de démocratie serait une bonne chose, mais que cela ne nous empêche pas d’avancer vers le niveau suivant. L’histoire est loin d’être terminée (points 2, 3, 72…).

    Mais c’est sûr quand on est persuadé d’avoir tout compris sur tout on ne peut que penser qu’il n’existe pas d’autres possibilités que celles qu’on garde précieusement dans sa cervelle.

  • http://twitter.com/penseeplastique/status/190500641054015488 PaT Karanbole

    100 raisons, parfois pertinentes, parfois absconses, pour ne plus voter #abstention http://t.co/EMM5QzGo via @crouzet

  • http://twitter.com/phyrezo phyrezo

    … la carte d’élécteur n’est pas indispensable pour aller voteR.
    Une Carte d’identité suffit.

    OUff… tu nous as fait peur, mais tu vas pouvoir aller voter Hollande en coeur avec la nation un dimanche ensoleillé de grand pont.

  • http://twitter.com/lapeste/status/190521046447824896 G-M Zimmermann

    Excellente réflexion… Je brûle ma carte d'électeur, 100 raisons ne de pas voter http://t.co/ZVplo5KD

  • http://twitter.com/titeaiyana/status/190522492060827648 •Aïyana•

    Excellente réflexion… Je brûle ma carte d'électeur, 100 raisons ne de pas voter http://t.co/ZVplo5KD

  • Louis Boël

    @ Thierry Crouzet: merci pour ce bel effort (100 raisons …) que je trouve très convaincant. Oui la crise est systémique et la confiscation des idéaux démocratiques (révolutions américaines et françaises, pour faire très très court! ) par des pouvoirs qui, évidemment, ne feront jamais rien pour scier la branche sur laquelle ils prospèrent, nous obligent à TOUT repenser: les valeurs humanistes; leurs formes concrètes adaptées au moment social et économique que nous vivons; les formes de fonctionnement politique adaptées à une démocratisation croissante de l’instruction, de la connaissance et de l’information; l’instruction publique, le sens de l’autre et de la solidarité dans une société qui commence à réaliser que l’homme a créé le mythe déiste et non l’inverse; et j’en passe!
    Personnellement, j’aimerais que vous distilliez 4 de vos “raisons-de-ne-pas-voter” par jour sur un site que vous ouvririez sur le Réseau “Nouvelle Donne” (Collectif Roosevelt 2012), afin que tous réalisent que la “Métamorphose” d’Edgar Morin ne pourra pas se faire dans le cadre politique actuel. Notre objectif de fond, dans ce réseau de réforme, ne pourra donc s’exprimer qu’APRES les élections. Mais, heureusement, nous y serons bientôt. Serez-vous des nôtres? ;-) Agissons ensemble!

  • http://twitter.com/valentartine/status/190540053624274944 valentine

    Excellente réflexion… Je brûle ma carte d'électeur, 100 raisons ne de pas voter http://t.co/ZVplo5KD

  • http://blog.tcrouzet.com Thierry Crouzet

    @Louis Oui, pourquoi pas, si peu de gens ont pris la mesure de ce que la complexité impliquait… on m’accuse ici d’être moralisateur (comme si c’était un mal), ailleurs d’être monarchiste… Ils veulent à tout prix nous caser dans un case ancienne, pour s’empêcher de penser en avant.

  • Jim

    @Thierry Crouzet
    @Louis Boël

    Quel faux cul ou grand naïf :-)
    Vous brulez votre carte d’électeur et vous accepteriez de rejoindre ce collectif là???

    Celui qui place à sa tête de liste Hessel qui surtout surtout appelle à voter (mais indigné, hein…) et critiqua les indignados espagnols qui appelaient à ne pas voter?

    Celui dont si on lit avec attention ce lien on peut mesurer toute la capacité réelle à changer la donne, c’est à dire nulle?
    http://www.roosevelt2012.fr/collectif

    Celui dont si on lit les 15 points on bondit devant ce qui fait penser à un programme de de banal parti de gauche bien “dans la donne”?

    Quelle décadence Messieurs Morin et Viveret par exemple, vous avez cessé d’être des ouvreurs de voies comme le furent ceux auxquels fait référence Louis Boël, ceux du XVIIIeme.
    Vous êtres devenus vieux et alignés, trop pour “changer la donne”.

  • http://blog.tcrouzet.com Thierry Crouzet

    @Jim Je dis jamais non a priori, note que j’ai rien fait, que j’ai encore rien lu… Je ne refuse jamais de rencontrer les gens et de discuter avec eux. J’adhère à rien du tout avant d’avoir discuté longuement, parce que c’est avant tout la discussion qui m’intéresse.

  • JIm

    Je comprends tout à fait Thierry Crouzet…

    Reste ce qui est écrit, après avoir été probablement murement réfléchi, donc

    les 15 points qui dessinent un programme qui n’a rien à voir avec un changement de donne,

    ainsi que le lien que je vous ai donné et où figurent noms et “appartenances” qui en disent long sur le sens de “changement de donne” pour ce collectif.

    Cela dit, effectivement, rencontrer et discuter est enrichissant, toujours.
    Mais vous avez à présent compris j’espère ce qui dans les faits se cache derrière ce collectif qui ambitionneRAIT de changer la donne, en votant “vers la gauche” nous l’avons tous bien compris!

    Le changement de donne ne viendra ni de gauche ni de droite, mais d’en bas et d’en haut, et donc surtout de Ailleurs.

    Bonne fin de soirée.

  • http://twitter.com/mmechildfree/status/190580747986419715 Héléna Céhèf

    Excellente réflexion… Je brûle ma carte d'électeur, 100 raisons ne de pas voter http://t.co/ZVplo5KD

  • http://twitter.com/lucigloo/status/190634279577980930 Lucigloo

    RT @crouzet: Je brûle ma carte d%u2019électeur %u2013 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/LK5b5SPy

  • http://twitter.com/leduis/status/190755028020117504 Leduis Morty

    4.Voter n’est pas un devoir, mais une incitation au ralliement. Un homme ou une femme libre ne se rallie à personne … http://t.co/es9JTX1G

  • HR

    Thierry Crouzet -Quand je parle d’éthique et de morale, c’est au sens de Spinoza, pas du petit robert.

    Spinoza, qui, dans le sillage de Descartes, a redéfini le domaine de la philosophie morale au seuil de la période moderne, l’a fait en redéfinissant notamment la notion de bien et de mal. Elle peut éventuellement être en opposition à une autre philosophie morale. Mais le Petit Robert se contente de constater que ça reste de la philosophie morale.

    Vous vous exposez naturellement à la critique qui relève que vous brûlez votre carte d’électeur quand Aung San Suu Kyi, au terme d’un isolement qui n’avait rien d’olympien, peu enfin brandir la sienne.

    Ce que j’écris ici, sans prétendre connaître vos essai théorique de ce que vous appelez la complexité, c’est que aujourd’hui encore, la démocratie, c’est ça la complexité, et la démocratie, nous n’y avons jamais eu accès.

    Donc quand je vous lis, ce que je vois, c’est une réflexion pour dépasser un modèle alors que ce modèle, nous n’avons jamais pu y parvenir.

    Pourquoi pas d’ailleurs. Mais vous vous condamnez à un enfermement dans une problématique qui restera purement théorique, et déconnectée de toute pragmatisme. D’abord pour une raison simple: les Européens, dans leur majorité aspirent à la démocratie à laquelle ils n’ont toujours pas droit.

  • http://twitter.com/aljes/status/190771578819182592 al.jes

    Assez d'accord "Je brûle ma carte d’électeur :100 raisons pour ne pas voter" par Thierry Crouzet http://t.co/xVJt0Fxj

  • http://twitter.com/y_a_rien_a_voir/status/190811028139937792 Circulez

    "Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter" http://t.co/1pYjBhIA

  • http://twitter.com/golummoderne/status/190818841486561280 GolumModerne

    "Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter" ( http://t.co/M2mzhQdN )

  • http://twitter.com/worbleu/status/190819320677400576 Morbleu !

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/JKwUqJlR

  • Jim

    @Thierry Crouzet

    Acceptez vous de partager avec vos lecteurs ces deux informations?

    - combien de visiteurs uniques sur ce billet?
    - avez vous constaté un pic de visites par rapport à la moyenne habituelle ?

  • http://blog.tcrouzet.com Thierry Crouzet

    Je cache rien :-)
    http://blog.tcrouzet.com/top/
    C’est un billet avec une bonne audience, mais rien d’extraordinaire dans l’histoire de ce blog, surtout pour un sujet lié à l’actualité.

  • Jim

    Vu. Merci, intéressant!

    Vous auriez du titrer avec quelque chose du genre :
    “Je brûle ma carte d’électeur avec ma grosse quéquette – 69 raisons pour ne pas voter”

    ;-)

  • HR

    “Vos considérations sur le fait que se pencher sur les modalités qui concrètement mènent à la délégation dans le cadre de processus démocratiques serait un exercice de philosophie morale et non de philosophie politique … me fait dire : laissez tomber les considérations sur la démocratie en tant que théories et pratiques”

    Vous avez raison. Comme ça vous pourrez continuer à envisager ces modalités uniquement sous l’angle moral. Ca n’aura aucune conséquence pratique et on continuera exactement comme avant. Et puis surtout ça évite de constater que les modalités dont il s’agit ne mènent pas à la délégation dans le cadre de processus démocratique. :-D

    “3- L’histoire de la démocratie ne s’est pas arrêtée en 1789. Au nom de l’idéal de plus de liberté et d’équité, nous pouvons combattre un modèle démocratique devenu exsangue dans le but de le revigorer.”

    Ben non, justement, l’histoire de la démocratie s’est arrêtée en 1789. Ou 93. Peu importe. 10 ans après c’était terminé, avec l’Empire.

    Mais évidemment, dire qu’à partir de cette date, en France, comme en Europe, commence non pas l’histoire de le démocratie mais l’histoire de la défaite de la démocratie, ça, faut pas en parler de manière théorique et pragmatique. Mieux vaut en faire une leçon de morale.

    Pourtant, quel plus bel exemple de la défaite de la démocratie depuis deux siècles en Europe que l’actuelle Union Européenne?

  • http://twitter.com/drmlj/status/190912351434838016 Delphine Regnard

    très choquée "Je brûle ma carte d'électeur" T. Crouzet http://t.co/WfeTST8R

  • http://twitter.com/jyaire/status/190913950722965504 Jean-Roch Masson

    À lire ! RT @drmlj: très choquée "Je brûle ma carte d'électeur" T. Crouzet http://t.co/LJmmgmks

  • http://twitter.com/do_marie/status/190930724629643264 dominique b

    @prouge20baville @christineboutin merci de vous battre pour nous : http://t.co/J06UWPdb

  • http://virteal.tumblr.com JeanHuguesRobert

    @HR – les racines que j’ai et qui plonge dans l’Empire me force à réagir à votre propos. Non, l’Empire n’a pas été la fin de la révolution. Il faut comprendre l’état de la France à cette époque. L’instabilité régnait, aucune affaire ne pouvait se conclure tant l’insécurité juridique était grande. le peuple tout entier aspirait à la tranquillité, propice au développement. C’est cette engouement, cette aspiration majeure, qui explique l’exploit incroyable qui porta un jeuneau, Corse qui plus est, au pouvoir.

    La situation actuelle est tout à fait différente, c’est l’hyper-stabilité des positions établies, le poids du statu quo, qui paralyse toute initiative, qui, en somme, prive la masse des gens de l’espoir, qui fait vivre, faut il le rappeller ?

    Napoléon l’a dit lui même, il a consolidé les acquis de la révolution. Non sans mal d’ailleurs, quand les nations autour n’avait qu’une crainte : que le modèle démocratique français ne s’étende jusqu’à chez eux. Au point de se rallier tous et tous ensemble finir par abattre l’enfant de la révolution.

    En histoire, faire attention au “présentisme”.

  • http://twitter.com/kafkawelt/status/190996814516846593 Franz Kafka

    iconoclaste et fort, même s'il est pour moi essentiel de voter cette fois-ci http://t.co/zQsHKEhi @crouzet

  • dominominus

    Je pense voter Front de gauche pour la VIè République.Je ne veux plus cautionner cette monarchie présidentielle. Mélenchon sera marqué “à la culotte” pour faire vraiment ce qu’il annonce. La carte d’électeur existera peut-être encore, mais je brulerai l’actuelle avec plaisir, cette suggestion ayant été faite.

  • http://twitter.com/jyaire/status/191072536203763712 Jean-Roch Masson

    100 raisons pour ne pas voter : http://t.co/M1cVuevg argumentées par @crouzet, y compris en commentaires.

  • http://twitter.com/changdesbois/status/191077410123427840 Chang Des Bois

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/CvLswh6w (Thierry Crouzet)

  • http://twitter.com/loicvalery/status/191101223418601472 valery loic
  • Pingback: Bonnes lectures de la semaine #29 | Tête de Quenelle !

  • HR

    JeanHuguesRobert – “L’instabilité régnait, aucune affaire ne pouvait se conclure tant l’insécurité juridique était grande. le peuple tout entier aspirait à la tranquillité,”

    Merci de rappeler ici les “éléments de langage” qu’on a toujours utilisé pour mettre fin aux aspirations à la démocratie en France comme en Europe. Evidemment, ce discours s’accompagne toujours du fait que la dictature prétend prendre le pouvoir pour “perpétuer les acquis… etc).

    Lire encore aujourd’hui que Napoléon, un dictateur qui s’est imposé par un coup d’Etat militaire, pour commencer un dynastie impériale, “perpétuait les acquis le la Révolution”!…

    Au passage, ce que vous appelez “le modèle démocratique français” est en réalité une aspiration universelle à l’époque en tous les cas en Occident. 1789, c’est l’année de la Constitution Américaine qui verra en 2012 sa 113ème législature en plus de deux siècles. Cette aspiration existait dans toute l’Europe. Napoléon s’en est remarquablement servi. Mais c’est aussi ce qui a contribué à sa défaite quand il a commencé a installer sa famille sur les trônes européens, dévoilant ainsi aux yeux des Européens que Napoléon était le symbole même de la défaite de la démocratie en Europe.

    Et ça, c’est un “présentisme” qu’il est toujours quasiment impossible d’accepter, ne serait-ce que parce que les principaux instruments que Napoléon à mis en place pour vaincre les aspirations à la démocratie en France sont toujours les instruments du pouvoir.

    J’avais oublié de signaler que la première phrase que je citais étais en réponse à Jim.

  • http://twitter.com/valmente/status/191167992992768001 Valmente

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/rj45studio/status/191195511695486977 Jean-Jérôme Aurensan

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/rj45studio/status/191195511695486977 Jean-Jérôme Aurensan

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/rj45studio/status/191195511695486977 Jean-Jérôme Aurensan

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/rj45studio/status/191195511695486977 Jean-Jérôme Aurensan

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/8QHF9msD

  • http://twitter.com/frugovan/status/191196936190181376 Vanessa Lunardelli

    Quelques bons arguments mais j'irai voter RT @crouzet Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/05sOnTWJ

  • http://virteal.tumblr.com JeanHuguesRobert

    @HR – “les principaux instruments que Napoléon à mis en place pour vaincre les aspirations à la démocratie en France sont toujours les instruments du pouvoir”. Parmi ces instruments il y en a un, le code Civil. C’était la première fois qu’on établissait de façon rigoureuse une formulation du droit claire, exhaustive, laïque et valable sur tout le territoire national, égale pour tous. Ce n’est pas un mince progrès.

    Il se trouve que, pour revenir au débat sur le vote, le Droit reste l’outil incontournable pour organiser le démocratie. Sans droit, c’est l’arbitraire qui règne. Quand le droit est perverti, détourné, c’est la démocratie qui recule ; chacun l’observe de nos jours.

    Et ce n’est pas sans raison que la qualité que les sondés espèrent le plus d’un dirigeant soit, loin devant, l’honnêteté ; si j’en crois un sondage récent.

    Bref, ce n’est pas sans raison que le “tous pourris” s’installe dans les mentalités s’agissant des animaux politiques. Et c’est donc une raison a ajouter aux 100 : ne pas voter car ils sont tous pourris.

  • http://twittter;com/phyrezo phyrezo

    Il est bon +Jim :)

    Aller pour alimenter le débat:
    http://www.dailymotion.com/playlist/xp0sc_phyrezo_phyrezo/1#video=x76eg3

    Vote !
    ++
    A

  • HR

    @ JeanHuguesRobert
    - “C’était la première fois qu’on établissait de façon rigoureuse une formulation du droit (…) égale pour tous. Ce n’est pas un mince progrès (…) Sans droit, c’est l’arbitraire qui règne (…) c’est la démocratie qui recule ”

    Napoléon a certes établi le code civil, pour le bafouer aussitôt, puisque l’Empire, l’Empereur, sous un ordre apparent, fait régner l’arbitraire.
    Votre déclaration me fait penser à ces gens qui citaient la constitution de l’URSS qui, sur le papier,, pouvait prétendre être “la plus démocratique du monde”.

    - “Et ce n’est pas sans raison que la qualité que les sondés espèrent le plus d’un dirigeant soit, loin devant, l’honnêteté”
    Et voilà comment, vous aussi, ne parvenez pas à sortir de la philosophie morale, en invoquant une de ses principales catégorie, l’honnêteté.
    La démocratie, certes, suppose un Etat de droit. Mais l’Etat de droit n’est pas bâti sur… le droit. L’Etat de droit est bâtit sur une stricte séparation des trois pouvoirs, chaque pouvoir devant être élu pour assurer sa légitimité démocratique et donc sa séparation de l’autre. Et la séparation des trois pouvoirs exige donc qu’aucun pouvoir n’ait le pouvoir de défaire le pouvoir de l’autre accordé par les électeurs.
    On voit comment le fait de vous en tenir à des catégories morales qui vous amènent naturellement au “tous pourris”. Alors que la philosophie politique de cette théorie pragmatique de gouvernement qu’est la démocratie montre naturellement qu’il n’existe pas de séparation entre le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire en France, comme on l’a vu récemment avec le cas Chirac, ou le cas de Roland Dumas qui a clairement dit que le Conseil Constitutionnel avait couvert des comptes de campagnes truqués en 1995.

    La séparation des pouvoirs n’a jamais existé en Europe. C’était absolument nécessaire pour sauver ce qui pouvait être sauvé de l’héritage de l’Ancien régime. Napoléon est le symbole même de la défaite de l’aspiration à la séparation des pouvoirs.

    Aujourd’hui encore, héritage de l’Ancien régime, le chef de l’Etat a le pouvoir de “dissoudre” (quel joli mot pour définir cet instrument de guerre contre la démocratie!) le parlement.

    - “Et c’est donc une raison a ajouter aux 100 : ne pas voter car ils sont tous pourris.”
    Ajoutez-en plutôt une 102ème: Ne pas voter parce que, comme le montre le fait que vous êtes aussi citoyen de l’Union Européenne, nous n’avons jamais eu un vrai droit de vote.

  • Jim

    phyrezo, c’est sympathique -:-)

    Que puis je vous proposer en retour du lien dailymotion?
    Ca par exemple, si vous n’avez pas encore regardé ou lu Ellul :
    http://www.dailymotion.com/video/xczyxj_jacques-ellul-le-systeme-technicien_webcam#

    Sinon, que voulez dire par “Vote!” ?

  • Pingback: Vote blanc : l'épouvantail du “blocage politique” | Tête de Quenelle !

  • http://twitter.com/crouzet/status/191778495641296896 Thierry Crouzet

    Mon billet pas voter http://t.co/8QHF9msD 284 Likes 146 Tweets pour 2500 lectures.Ya 5 ans avec 0 Like et 0 Tweet j'aurais eu 6000 lectures

  • http://twitter.com/tcrouzet/status/191778497482600448 Crouzet

    Mon billet pas voter http://t.co/xAlH47SW 284 Likes 146 Tweets pour 2500 lectures.Ya 5 ans avec 0 Like et 0 Tweet j'aurais eu 6000 lectures

  • http://twitter.com/rxra/status/191785578877026304 Nicolas Hognon

    RT @crouzet: Je brûle ma carte d%u2019électeur %u2013 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/3qZslSJI

  • http://twitter.com/rxra/status/191785601954103296 Nicolas Hognon

    Mon billet pas voter http://t.co/8QHF9msD 284 Likes 146 Tweets pour 2500 lectures.Ya 5 ans avec 0 Like et 0 Tweet j'aurais eu 6000 lectures

  • http://marsupilamima.blogspot.com marsupilamima

    C’est curieux cette fascination du “100″.

    par homophonie, ça donne aussi sans raisons pour ne pas voter

  • http://twitter.com/mylenebressan/status/191822840708870144 Mylène

    100 raisons pour ne pas aller voter : http://t.co/BNbUxczg #2012 via @Spheerys

  • http://twitter.com/aljes/status/191887807546007552 al.jes

    #veille Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/JCRLZ7iJ

  • http://twitter.com/valery__/status/191942055721836544 Valery

    ou pas ! @Charly_SDDD @Hedia 100 raisons de ne pas voter http://t.co/udhGYLwZ

  • Jim

    Sans prosélytisme, je suis hors jeu, mais vu que ce n’est pas précisément du genre anar ou que sais je d’ “immature” ce bonhomme, ce lien bien intéressant :

    http://www.u-p-r.fr/events/mobilisation-pour-labstention-reunion-publique-avec-francois-asselineau-a-paris-le-18-avril-a-18h00

    Quel que soit le “vainqueur” en mai, ce sera une victoire à la Pyrus, il sera d’une certaine manière démocratiquement nul et non advenu comme jamais ce fut le cas sous la Veme République au minimum.
    Et ça, c’est positif, ça ouvre peut être des possibilités ; on verra si l’Histoire est au rendez vous dans les 5 ans.

  • http://twitter.com/aljes/status/193289447071158274 al.jes

    @DjamJB ha ha. http://t.co/46YqKzmi

  • http://twitter.com/teuff/status/193687107091439617 teuff

    "voter, c'est accepter les règles du jeu" très bon article de @crouzet Cc @kassovitz http://t.co/mGfPP2Xm

  • http://twitter.com/madamecharlotte/status/193778404544360449 Madame Charlotte

    100 raisons pour ne pas voter – http://t.co/kpL4oSMR j'voudrais bien pouvoir la brûler, mais j'en ai jamais eu ^^

  • http://twitter.com/jpyrat/status/194167855628025856 Jacques Pyrat

    @vlentz Parce que tu crois que ne pas voter c'est pas une manière de s'exprimer ? http://t.co/ZiDxyPDN (rq : j'ai voté)

  • http://twitter.com/aimedete/status/194536675110686722 Michel de Tiarelov

    RT @crouzet: Je brûle ma carte d%u2019électeur %u2013 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/vTuTL5kz

  • B. Majour

    Et que penserais-tu d’un système où pour chaque candidat on dit oui ou non.

    Avec, pour pimenter un peu le jeu, une interdiction de se présenter pendant 5-10 ans à toute élection pour les grands perdants du sondage. :o)

    Restera les deux meilleurs sur les oui, pour un deuxième tour.

    Là, tu irais voter ou pas ?

    Après, c’est sûr qu’un système mieux géré et décentralisé n’a pas besoin d’élus ou de représentants. Plus personne ne peut s’esquiver derrière l’élu. Si ça merde, on est tous responsables et fautifs. Tous sanctionnables. ;-)

    Bien cordialement
    B. Majour

  • http://blog.tcrouzet.com Thierry Crouzet

    Si le jeux nous donnait plus de liberté, je jouerais… mais le problème au fond n’est pas là, c’est pour ça que je pense que le tirage au sort n’est pas une solution… il ne remet en rien en cause un système qui n’est plus adapté à la complexité du monde.

  • http://twitter.com/jyaire/status/196567349166473216 Jean-Roch Masson

    .@alex_royer Abstention ou vote blanc ? Tiens, à relire, ce billet de @crouzet sur son non-vote : http://t.co/M1cVuevg

  • Julie

    Votre article est très intéressant. J’ai du récemment faire un travail en religion sur les abstentionnistes et je me suis permise de m’appuyer sur certains de vos arguments pour réaliser mon analyse (sans m’approprier votre travail bien sûr !). vous êtes le seul qui soit vraiment motivant à lire et c’est agréable de voir qu’il y a des gens qui arrive à donner leurs opinions en matière de politique de façon clair et compréhensible. J’aime beaucoup votre franchise ;)

  • http://twitter.com/julienbombray/status/197814622210883584 Julien Bombray

    RT @axellevd: Brûler sa carte éléctorale
    http://t.co/Z8jpUhJ5

  • http://twitter.com/1loup/status/197876241666289665 Un Loup Blessé

    RT @crouzet: Je brûle ma carte d'électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/j4SzMjLQ

  • barzhaz

    Je n’ai pas la place ici pour indiquer les 100 raisons pour lesquelles je vais voter… mais laisser 25% des gens (et encore je suis large avec le nombre de votants) décider pour tous le monde… ce n ‘est pas ma conception de la démocratie, et entendre 75% des gens critiquer ensuite les résultats et la politique… no comment.
    Le vote blanc existe, ne choisissez pas de ne pas vous rendre au bureau de vote par simple paresse. Il faut militer pour qu’il soit véritablement comptabilisé comme une contestation et piquer les votes du FN.
    Bruler une carte d’électeur façon Gainsbourg ou Coluche dans son salon est neutre, tous le monde s’en fout, le faire sur internet, c’est un acte politique et provocateur. C’est comme si on brulait le drapeau national pour moi! Il me choque car il y a des jeunes influençables qui lisent ce genre de blog. C’est tellement plus facile d’écrire ses critiques sur un blog plutôt que de militer dans la rue et d’essayer de faire bouger les choses.
    Voter, ce n’est pas grand chose, mais c’est déjà énorme!

  • http://twitter.com/jyaire/status/198527378673254402 Jean-Roch Masson

    Je brûle ma carte d’électeur – 100 raisons pour ne pas voter : http://t.co/M1cVuevg (par @crouzet)

  • http://twitter.com/jmgall/status/199040019950870528 Jean-Marie Gall

    RT @crouzet: Je brûle ma carte d%u2019électeur %u2013 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/6y2SjAnD

  • http://twitter.com/lgalichet/status/199041005226426370 Laurent Galichet

    RT @crouzet: Je brûle ma carte d%u2019électeur %u2013 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/6y2SjAnD

  • http://twitter.com/lilflyaaa/status/199121404774457344 Coralie Janny Elsa

    Bruler sa carte d'electeur: http://t.co/IzCX9KTv

  • http://twitter.com/franckconfino/status/199170708469858305 Franck Confino

    @monateb très sérieux ! http://t.co/7REKarqq

  • Marie

    Bravo pour toutes ces raisons. Personnellement j’ai voté blanc mais les prochaines fois ça m’étonnerai que j’irai voté. Le vote blanc est tellement méprisé !!

  • dominominus

    Un vote blanc à 75 %. Voilà qui aurait eu de la gueule. La composition d’un nouveau gouvernement, ramassis de privilégiés grâce aux richesses produites par les prolos, aurait tendance au fil des ans, à me donner envie de tuer. Fantasme évidemment pour exprimer mon dégoût de la mascarade.

  • p4tr1ck
  • http://twitter.com/1loup/status/211882615999971329 Un Loup Blessé
  • http://twitter.com/1loup/status/211882615999971329 Un Loup Blessé
  • http://twitter.com/1loup/status/211883344437329920 Un Loup Blessé

    @soubouwana http://t.co/lqqkpWjp et http://t.co/11Bt31nU mais j'ai voté NPA aujourd'hui, je suis responsable :(

  • http://twitter.com/1loup/status/211883344437329920 Un Loup Blessé

    @soubouwana http://t.co/lqqkpWjp et http://t.co/11Bt31nU mais j'ai voté NPA aujourd'hui, je suis responsable :(

  • http://twitter.com/1loup/status/211883871380320256 Un Loup Blessé

    RT @crouzet: Je brûle ma carte d'électeur – 100 raisons pour ne pas voter http://t.co/j4SveJKW

  • jeanot

    il est plus facile a un chameau de passer dans le chas d’une aiguille que Jeanot d’aller voter.
    Citoyens, ne votez pas pour ces marchands d’illusions.

  • Pingback: instants suspendus – mylène bressan » Pendant ce temps-là

  • http://twitter.com/demoniack/status/239918015389528065 Jerome Paquet

    100 raisons pour ne pas voter http://t.co/2jjPZmVH #qc2012 #assnat

  • JB

    C’est génial de voir cette carte de la tromperie partir en fumée, carte de l’illusion entretenue, de la duperie, de la collaboration avec l’ultra-corruption.

    Les votants actuels sont persuadés via l’illusion démocratique que leur avis a de l’importance, c’est vraiment affreux de constater encore une telle crédulité infantile.

    J’ai même lu des commentaires où certains croient que les hommes politiques se soucient du bien des citoyens, oh non ce qu’il ne faut pas lire, c’est éffroyable une telle crédulité dans le système.

    Les gens n’ont pas encore réalisé qu’un système Féodal est instauré à nouveau, que la pauvreté est volontairement entretenue dans le but d’asservir la France. Ils ne feront rien, arrêter de croire à leurs mensonges, tout ira de mal en pis mais malheureusement il sera trop tard.
    C’est justement là toute la stratégie du différé, faire croire que la crise va passer, que tout ira mieux, et une fois face au désastre “oh ben mince on vous avez pas dit mais finalement vous l’aurez dans l’os”….

    Réveillez vous !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! D’ici à quelques années la France ce sera la Roumanie des années 70 , c’est plus qu’une évidence !!!!!!!!!!!!!!!

  • http://tweeter benoiston

    j’aime bug qui dit l’essentiel dans tout ça ;la “vidéo n’a pas de son”
    entre autre qui dit que le 11 septembre est un attentat de ben Laden ou autre ?Il est évident que non; c’était le prétexte pour envahir l’Iraq et l’Afghanistan par l’oligarchie américaine. Je ne crois pas aux immeubles qui tombent tous seuls ou les avions qui passent à travers les portes.

  • Patrice

    Bonjour,
    Moi je trouve ça très bien car la plupart des français en ont raz le bol de voir tous nos politiques se dépouiller pour avoir une place de Maire, Député, Président de la République, etc.. et tout ça pour avoir les honneurs et remplir leur compte en banque. Ils ne pense pas au bien de la France et des Français, ils s’en moque totalement.
    Les français râles quand ils voient combien gagne nos élus français, alors mettons nous d’accord et ne votons plus.
    En ce moment la droite et la gauche font le boulot du FN et mette Marine LE PEN à l’Elysée pour 2017.
    Moi je vais faire une page sur Facebook pour boycotter TOUS les votes.

  • raphael

    Que penses tu des systèmes alternatifs comme zeitgeist mouvement et le venusproject ?

  • http://blog.tcrouzet.com Thierry Crouzet

    Ces deux approches que je connais mal me paraissent un peu trop constructivistes… ce qui est inconciliable avec un fait : l’avenir est imprévisible.

    Je pense qu’il faut expérimenter de nouvelles organisations sociales, comme nous le faisons sur le Net, mais la science ne nous dira jamais a priori laquelle choisir, c’est l’expérience qui choisira, autant dire le temps.

    Mais c’est sur qu’il faut imaginer autre chose.

  • Pierre

    Je suis d’accord avec toi Patrice au sujet de ta page FaceBook c’est une trés bonne initiative. Comme tu dis, ils se fichent pas mal de la France et des français, tout ce qui compte c’est leur bon plaisir et celui de ceux qu’ils servent. J’ai entendu il n’y a pas longtemps qu’ils vont construire des gigantesques centres commerciaux un peu partout en France pour que les gens consomment bien sûr, encore des milliards d’euros de contrats pour engraisser leurs connaisances, et dans le même temps des universités font faillite comme une dans le midi, les prisons sont pourries, l’état des routes est de plus en plus déplorable, je passe sur la gestion déplorable de notre pays…
    Foutage de gueule abominable…

  • JPL

    Au début, j’ai crû découvrir un site intéressant, puis …

    Moi même non-inscrit sur les listes électorales depuis toujours, j’ai trouvé beaucoup de points communs avec mon combat jusqu’a l’article sur le 11 Septembre et le jugement qui en est fait.

    “non, tu fais une erreur de logique. Ce que les mecs du 11 septembre ont montré, c’est qu’il existe des morts qui servent de mauvaises causes. Toi tu en conclues que toute cause servie par des morts ne peut plus être une bonne cause. C’est faux : il peut exister de bonnes causes servies par des morts (et le droit de vote en est une).
    effectivement, ce que le politique devrait dire c’est : “mourir pour le droit de vote a été une bonne cause. Et pour cette raison, nous devons respecter leur mort” (et donc non pas simplement parce qu’ils seraient morts pour une cause)”

    Qui peut se permettre de juger quelque cause que ce soit ?
    A partir de là, je n’arrive plus a voir en votre mouvement qu’une caricature de ce que vous défendez, en d’autres thermes, vous ne valez au final pas mieux que ce que vous dénoncez.

    Désolé de ne pas croire en votre bonne fois !

    Jean Philippe

  • JB

    Le principal c’est de le dénoncer quand même…Et surtout de chercher et encore chercher , se renseigner sur l’inutilité, désormais absolue, de voter.
    En 2008, sous couvert d’une crise financière, a commencé un processus génocidaire organisé par les plus riches contre les pauvres (eh oui ce n’est pas un hasard..), ils veulent gagner cette guerre via les politiques d’austérité abominables qui vont nous tomber dessus bientôt en France, mais avant celà ils ont eu de bons laboratoires d’essai avec les Pays du Sud de l’Europe..
    Le problème maintenant c’est de savoir si les gens vont bouger face à l’instauration imminente d’un Nouvel Ordre Mondial au milieu d’un chaos social et économique organisé parce que c’est grâce à la pauvreté qu’ils vont réussir à instaurer leur rêve, et tout celà est en train de se dérouler sous nos yeux, là maintenant en ce moment…
    Leur arme absolue c’est la Pauvreté, il ne faut jamais l’oublier.

  • http://Site(facultatif) PRIN Daniel

    Vous ne repondez pas a la question :
    Consequences en cas de destruction volontaire de sa carte de vote !
    Merci de votre reponse
    Daniel PRIN

  • http://Site(facultatif) MICHEL

    Je n’ai pas le droit de dire que votre article est excellent car le dire ce serait abolir toute discussion possible à son sujet, ce qui n’est bien sûr pas votre but, puisque s’abstenir c’est restaurer les vraies conditions d’un vrai débat et d’un vrai statut du citoyen avec le citoyen..:-)
    J’ai fait des études de philosophie,et longtemps, pendant mes études j’ai pensé en “citoyen modèle” que le vote était le rempart de la démocratie et de la liberté, depuis que je lis et réfléchis pour moi et me remet en cause, j’ai décidé de ne jamais donner ma voix, mon bien le plus précieux…Merci pour cet article simple, ouvrant de belles pistes de réflexions..

  • http://Site(facultatif) Murray

    En même temps, pourquoi se casser la tête à faire des débats quand plus de la moitiée de la population vote pour l’étiquette (gauche, droite, centre, extreme gauche, extreme droite) avant de voter pour un individu?

    Je comprend parfaitement votre choix d’abstantion, mais l’abstantion n’a de sens que si elle représente au moins 50% de la population d’un pays.

    Dans l’imédiat on a 2 perception du problème

    1 – S’abstenir c’est montrer notre raz le bol

    2 – S’abstenir c’est renoncer à la démocratie

    S’abstenir ok, mais le déclarer au monde entier ne fera pas changer les gens. Ce qui fait changer les gens c’est le constat et ce qu’il faut selon moi c’est que chaque parti existant (même si certains ne nous conviennent pas d’entrée) ait la possibilité de montrer son vrai visage au gouvernement, et pour ça le seul moyen c’est de voter soit jusqu’à ce que l’on soit agréablement surpris soit jusqu’à ce que tous les partis aient eu leur mandat à la présidence.