Thierry Crouzet

Le roman de la rentrée

Les bits doivent remplacer le PIB

Big Bang informationnel

La lecture de Piketty me met de plus en plus mal à l’aise. Pas parce qu’il répète sans cesse la même chose et me donne l’impression que je suis stupide, mais parce qu’il parle d’un monde, celui du PIB, qui n’est pas le mien, et celui d’aucun d’entre nous. Lire la suite →

Les intermittents contre un revenu inconditionnel

Ant horde par Carplips (J’ai toujours eu horreur du nivellement par le bas).

La discussion avec quelques intermittents m’a montré que nous autres défenseurs du revenu de base (RdB) avons encore un immense travail à effectuer pour expliquer nos idées qui, paradoxalement, se heurtent de plein fouet aux survivances du marxisme. Lire la suite →

Le revenu de base et l’impossible décroissance

Limits of growth par net_efekt (une théorie qui ne serait vraie qu’en l’absence d’innovation)

Dans ma vie, je suis plus décroissant que la plupart des décroissants. Isa et moi avons choisi de diviser par dix nos revenus, de nous contenter de ce que nous avions, qui je l’avoue est déjà beaucoup… Et nous avons réussi cette décroissance parce que nous nous sommes créé un RdB (revenu de base), grâce à des appartements que nous louons. Quelqu'un me disait il y a quelques jours qu'il s'était créé un RdB en jouant au poker à haut niveau. Lire la suite →

Pourquoi les intermittents nous excluent de leur combat

Coal Fishing par sammsky.

La discussion est houleuse. Les intermittents me traitent de tous les noms d’oiseaux. Je suis ignare, stupide, un infâme suppôt du capitalisme, un vilain libéral et j’en passe. Lire la suite →

Chroniques au temps du revenu de base

Migrant Mother, 2013 - Weedpatch par juliejordanscott (j’imagine une migrante qui déboule dans la zone Rdb et à qui ont confie de salle boulot, genre faire le ménage).

L’idée du revenu de base progresse, mais elle reste moins défendue que les vieilles approches corporatistes et défensives, comme en témoigne la crise des intermittents. Nous devons donc poursuivre les explications théoriques, sans oublier les métaphores. Lire la suite →

Non les intermittents ne parlent pas du revenu de base

Intermittents vs Revenu de base

Après mon coup de gueule, on me dit que suis un ignorant, que tous les intermittents connaissent le revenu de base, en parlent dans leurs réunions, même dans leurs comptes rendus. Je trouve ça très bien, mais alors ce n’est vraiment pas efficace, et ça n’arrive pas à mes oreilles. Et pas étonnant. Lire la suite →

Crise des intermittents, une belle opportunité

Un slogan un peu rassurant.

Un peu agacé de voir les intermittents faire leur diva. Un peu jaloux de leurs privilèges. Je suis écrivain à temps plein, pas même un intermittent et je gagne bien moins qu’eux. Alors les voir hululer pour leurs seules fesses me dégoûte, et me donnerait presque envie de me ranger dans le camp de ceux qui veulent voir tous les privilèges corporatistes abolis. Lire la suite →

La liberté exclut l’économie mathématique

L'Ecole de Platon par BruceHM.

Les ultralibéraux sont friands de l’économie mathématique, dont ils font une sorte de déesse qui vivrait dans une réalité supérieure et intouchable. 1/ Ils postulent la liberté. 2/ Ils postulent des lois invariantes. La contradiction ne les choque pas. Lire la suite →

Piketty excite les libéraux

Piketty

Il m’a suffi de quelques tweets où je disais lire Piketty pour attirer vers moi une meute de rentiers affamés. Je ne vais donc pas me gêner pour évoquer ma lecture du Le capital du XXIe siècle, lecture peu exaltante, mais passionnément descriptive. Lire la suite →

Écrivains à temps plein, écrivains à temps partiel

Alors je construis un ponton pour les enfants.

Je viens de me délester de mon Ératosthène. Projet commencé en juin 2000 et finalisé en juin 2014. J’ai passé trois ans sur le premier jet, puis j’ai tout abandonné avant de tout reprendre encore et encore. Durant ces années, ce texte m’a hanté, les autres lui étaient connexes, des distractions en quelque sorte. Et de devoir en faire le deuil éteint les lumières de mon cerveau, le laissant juste assez actif pour qu’il s’interroge sur le métier d’écrivain. Lire la suite →