Thierry Crouzet

Le roman de la rentrée

Pourquoi les intermittents nous excluent de leur combat

Coal Fishing par sammsky.

La discussion est houleuse. Les intermittents me traitent de tous les noms d’oiseaux. Je suis ignare, stupide, un infâme suppôt du capitalisme, un vilain libéral et j’en passe. Lire la suite →

Chroniques au temps du revenu de base

Migrant Mother, 2013 - Weedpatch par juliejordanscott (j’imagine une migrante qui déboule dans la zone Rdb et à qui ont confie de salle boulot, genre faire le ménage).

L’idée du revenu de base progresse, mais elle reste moins défendue que les vieilles approches corporatistes et défensives, comme en témoigne la crise des intermittents. Nous devons donc poursuivre les explications théoriques, sans oublier les métaphores. Lire la suite →

Non les intermittents ne parlent pas du revenu de base

Intermittents vs Revenu de base

Après mon coup de gueule, on me dit que suis un ignorant, que tous les intermittents connaissent le revenu de base, en parlent dans leurs réunions, même dans leurs comptes rendus. Je trouve ça très bien, mais alors ce n’est vraiment pas efficace, et ça n’arrive pas à mes oreilles. Et pas étonnant. Lire la suite →

Crise des intermittents, une belle opportunité

Un slogan un peu rassurant.

Un peu agacé de voir les intermittents faire leur diva. Un peu jaloux de leurs privilèges. Je suis écrivain à temps plein, pas même un intermittent et je gagne bien moins qu’eux. Alors les voir hululer pour leurs seules fesses me dégoûte, et me donnerait presque envie de me ranger dans le camp de ceux qui veulent voir tous les privilèges corporatistes abolis. Lire la suite →

La liberté exclut l’économie mathématique

L'Ecole de Platon par BruceHM.

Les ultralibéraux sont friands de l’économie mathématique, dont ils font une sorte de déesse qui vivrait dans une réalité supérieure et intouchable. 1/ Ils postulent la liberté. 2/ Ils postulent des lois invariantes. La contradiction ne les choque pas. Lire la suite →

Piketty excite les libéraux

Piketty

Il m’a suffi de quelques tweets où je disais lire Piketty pour attirer vers moi une meute de rentiers affamés. Je ne vais donc pas me gêner pour évoquer ma lecture du Le capital du XXIe siècle, lecture peu exaltante, mais passionnément descriptive. Lire la suite →

Écrivains à temps plein, écrivains à temps partiel

Alors je construis un ponton pour les enfants.

Je viens de me délester de mon Ératosthène. Projet commencé en juin 2000 et finalisé en juin 2014. J’ai passé trois ans sur le premier jet, puis j’ai tout abandonné avant de tout reprendre encore et encore. Durant ces années, ce texte m’a hanté, les autres lui étaient connexes, des distractions en quelque sorte. Et de devoir en faire le deuil éteint les lumières de mon cerveau, le laissant juste assez actif pour qu’il s’interroge sur le métier d’écrivain. Lire la suite →

Vintage : Chronique d’un licenciement

Page 1

Pour fêter les Noëls 1994 à 2000, j’ai cousu de petits livres que j’ai offerts à mes amis. Il me semblait que plus le numérique se développait, plus la matérialité devait prendre de l’importance, et en conséquence le livre d’artiste. En découvrant Pourquoi travailler ? de Liam Gillick, je me suis dit que je pouvais m’amuser à simuler des livres d’artiste web. Lire la suite →

J’ai un travail, je cherche un revenu de base

Basic Income Demonstration in Berlin par stanjourdan.

Les musiciens, les écrivains, les peintres, les développeurs de logiciels libres, les parents qui restent à la maison pour s’occuper de la famille, les bénévoles dans une multitude d’associations, les élus municipaux… tous ont un travail, ils n’en cherchent pas. Nous sommes de plus en plus nombreux à nous vouer à des tâches non rémunérées (qui représenteraient 70 % du travail total effectivement fourni). C’est en même temps une envie, née d’un plus haut degré d’éducation et des nouvelles opportunités offertes par le numérique, et une nécessité économique, les machines et les algorithmes prennent notre place, les coûts de production tendent vers zéro et les revenus avec. Lire la suite →

Ératosthène, planche de couverture

Ératosthène, projet de planche de couverture.

Quand je réussis à ouvrir mon atelier sur le Net, à travailler avec des dizaines de voix anonymes ou familières, je me dis chaque fois que nous avons beaucoup de chance. C'est stimulant, excitant, et j'ai l'impression que les choses prennent plus de sens. Grâce à vous, la couverture et la quatrième de couverture de mon roman gréco-égyptien sont en train d'être finalisées. Lire la suite →