Thierry Crouzet

LIVRE 4,99 € | EBOOK 2,99 €

J’ai débranché

Au début, vous regardiez vos mails une ou deux fois par jour. Combien de fois le faites-vous aujourd’hui ? Vous arrive-t-il de consulter vos messages compulsivement toutes les cinq minutes, comme si votre vie en dépendait ? Cherchez-vous parfois votre mobile avec plus de fébrilité que vos clés ? En un mot, seriez-vous accro à internet ? Cet outil inventé pour nous aider à mieux communiquer ferait-il de nous des esclaves ?

Épuisé par quinze ans d’hyperactivité en ligne, Thierry Crouzet, gourou des réseaux sociaux et auteur de nombreux ouvrages sur les nouvelles technologies, entame une cure de désintoxication. Il prévient ses milliers d’amis Facebook et Twitter qu’il les quitte durant six mois. Il disparaît du Net pour se sevrer. Au fil des jours, il nous raconte avec humour ses crises de manque, sa vie « débranchée », puis comment il se reconstruit, en quête d’un art de vitre à l’époque d’internet.

Présentation

Ses amis disaient qu’il était addict aux réseaux sociaux. Sa femme se moquait de lui quand il prétendait travailler dans son bureau. Ses enfants ne supportaient plus de le voir jouer avec son téléphone. C’était la vie de Thierry Crouzet avant son burn out numérique. En février 2011, il a explosé en vol. Lui, qui depuis des années affirmait que le Net aide à changer le monde, a compris qu’il ne l’avait pas aidé à vivre heureux. Il était temps de tout reprendre à zéro. Pour sauver son couple, sa famille, se sauver, il a tout plaqué durant six mois.

Maître Eckhart a écrit « Vous croyez connaître la mer parce que vous la traversez avec un bateau, mais la mer n’est pas une surface, elle est abîme. Pour connaître la mer, faites naufrage. » C’est ce qu’a fait Thierry. Il s’est échoué sur une plage déserte dans le Midi de la France et il a pris ses distances.

Tout au long de son aventure, ses amis, ses enfants, et surtout sa femme, véritable héroïne de son livre, ne l’ont pas ménagé. Il a encaissé les coups avec humour, luttant contre le manque, puis se reconstruisant peu à peu, au cours d’un véritable périple initiatique qui l’a amené à consulter un guru de la méditation, à s’initier au yoga, à consulter un psy et à marcher, ramer, pédaler, explorant sans fin la nature. Paradoxe : ses amis numériques ont applaudi. Beaucoup ont exprimé leur désir de l’imiter.

Freiner. Ralentir sa vie. Écarter l’inutile. Nous avons peut-être tous besoin d’imiter Thierry Crouzet.

  1. Éditeur : Fayard, (11 janvier 2012)
  2. Genre : auto-fiction
  3. Volume : 314 pages
  4. ISBN-10 : 2213666156 (papier)
  5. ISBN-13 : 978-2-2136-6615-0 (papier)
  6. ASIN : B006PL02Z6 (ebook)
73

73 commentaires

  1. Pingback: Thierry Crouzet a débranché 6 mois, j’ai testé… une petite semaine seulement « Le blog de Valérie Demont

  2. Geneviève Morand

    Salut Thierry,

    Bravo pour ton livre. je ne l’ai pas encore lu, pourtant je me réjouis de le faire car la vie est une expérience à vivre, et tu la vis à bras le corps, et tu l’écris, et tu nous éclaires par ta capacité de compréhension et ton écriture !

    tu es bien sûr invité par tous tes amis suisses à venir faire une conférence à Genève le 2 février pour fêter la 350ème conférence de la communauté Rezonance ! Au plaisir de ce moment de partage.

    Geneviève, débranchée, déhanchée, enchantée !

  3. Pingback: Boundaries and Outsourcing Our Brains | Climb to the Stars

  4. thérond Anne-Sophie

    Bonjour Thierry et l’héroîne du livre !
    Quelle bonne nouvelle que la sortie de l’ouvrage, j’ai hâte.
    Paris , Genève, c’est bien, mais pour oubliés de province.. précisement de Montpellier, il y a aura une fiesta’Sète ?
    A très vite des nouvelles, amitiés non virtuelles !
    Anne-Sophie

  5. Thierry Crouzet

    Slt
    J’ai toujours été invité partout sauf chez moi :-)
    Pour le moment rien au programme dans le Midi.
    Si un truc se fait, le plus probable c’est à Sauramps.

  6. Vincent

    Amazon l’annonce a 17.20 Euros. Je l’acheterais tout de meme, mais juste au cas ou tu n’avais pas vu, Amazon n’annonce pas le meme prix que toi (meme par le lien que tu fournis sur cette page)!

  7. Pingback: vinces | Pearltrees

  8. Pingback: Déficit de Lecture (en cours à compléter) by xtof - Pearltrees

  9. Fred

    Salut Thierry, alors que je t’avais suivi de nombreuses années sur ton blog en commentant activement .. et étant certainement parmi les premiers lecteurs enthousiastes du peuple des connecteurs, je dois le confesser .. j avais “débranché” du blog de Crouzet … Je trouvais que cela tournait en rond .. On s était rencontrer au train bleu avec Pacco en 2006-2007.. Et alors que je me classe plutôt dans les “speeds” … J avais en face de moi un type qui étais = moi x (speed) puissance 10 … Bref … Je viens de me “rebranché” à Crouzet en achetant ton livre “j’ai débranché”, l’ extrait m’a fait grande impression, en pré-commande sur l AppStore … Belle ironie ..

    Ps : je me rappelle apercevoir la couverture jaune du “peuple du connecteur” sur un présentoir du Virgin du Louvre et sans même toucher le livre, juste en lisant la baseline, savoir que ce qu il y avait dedans allait tout de suite me parler … Le même effet s’est produit avec “j ai débranché” …Bien joué …

  10. Thierry Crouzet

    J’espère que ça va faire le même effet à beaucoup de gens… même si ce livre est très différent de tout ce que j’ai fait jusqu’ici.

    C’est en partie parce que je tournais en rond que j’ai débranché. J’en avais marre d’expliquer toujours la même chose.

    Mais bon : j’ai qu’en même écrit l’alternative nomade entre temps et pas mal d’autres choses :-)

  11. Knmr

    “Nous avons peut-être tous besoin d’imiter Thierry Crouzet.”

    Ca va les chevilles?
    Je sais pourquoi j’ai arrêté de fréquenter ce blog.

  12. Didier

    Je suis en train de lire.
    C’est “happant”.
    Et bravo à madame de monsieur, quasiment l’héroïne de ce “roman” !

  13. MJ TH

    Merci pour cet électrochoc, dont nous avons besoin car en effet l’addiction nous guette avec toutes les conséquences néfastes qui s’ensuivent surtout sur l’environnement familial! et notre propre équilibre!

  14. Les Jardins de Laurent

    Bonjour,
    Internet représente néanmoins une arme très puissante pour militer contre les dérives hallucinantes de ce monde, de l’Europe.

    Mais… faut-il que le gens le comprennent et s’orientent plutôt sur des activités du net “instructive”… et “constructive”.

    Maintenant internet dérange les gouvernements qui souhaite appliquer une censure.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Stop_Online_Piracy_Act

    Wikileaks, avaaz et d’autres, dérangent les états!

  15. Thierry Crouzet

    Je n’en sais rien… J’essaie de grandir avec internet, je raconte mon histoire et livre idées, peut-être que quelques personnes trouveront ça utile pour eux et ça sera déjà pas mal.

  16. Sophie

    Après avoir vu un interview à la télé, je me suis dit : expérience intéressante ! Ni une ni 2 j’ai commandé le bouquin (sur le net bien sur ! hé hé !). Et voici le résultat : http://sohiedelamarsa.canalblog.com/archives/2012/01/20/23228247.html . Comme je l’explique, j’ai vraiment aimé le fait que vous ne cherchiez pas à écrire un livre en y incluant les gros clichés que tout le monde attend. Et votre réflexion sur vous même, les remarques sans concession de votre épouse, etc., en font une vrai réussite. Bravo !

  17. ATOR

    Merci de l’avoir mis en ebook…
    Après, une présentation entendu sur France info.. j’achète!!!

  18. Pingback: Internet : il a débranché pour éviter l’overdose | Web Hebdo

  19. Quentin

    C’est toujours une expérience de lire “du” Thierry Crouzet. Certains aspects meta-physique d’introspection ou ses discussions d’anthologies avec son épouse m’échappent parfois par manque de concentration (haut niveau tes discussions avec Isabelle quand même…) mais c’est un vrai plaisir à lire.

    Le récit est court, drôle, bien construit, on y apprend (comme dans beaucoup de livre de Thierry) de nombreuses théories et son expérience y est bien décrite. On rentre dans une intimité familiale, psychologique et même physique (le passage sur la libido… ^^) sans jamais tomber dans la vulgarité ou la facilité.

    J’étais dubitatif quant à l’expérience en elle-même mais me voilà convaincu que Thierry a mené a bien son expérience et que même s’il n’est pas le premier au monde à le faire (sic), il est devenu un “être-réseau” libéré (ou plutôt “conscient”) qui en inspirera plus d’un(e)!

  20. NATACHA

    Bonjour Thierry,

    J’ai appris la connaissance de votre livre cette semaine sur RTL.
    Vous pouvez compter sur une lectrice de plus car j’ai également fait un burn out alors je partage entièrement votre ressenti.
    Dans mon activité, j’alerte beaucoup sur ce phénomène malheureusement de plus en plus répandus…
    Bonne continuation et continuez à bien prendre soin de vous.
    Natacha

  21. lagoutte

    votre débranchage , c’est comme la tentative de suicide d’une vierge effarouchée , ce n’est qu’un appel au secours !
    A 67 ans , je ne vais pas entamer une carrière de dictateur , mais depuis 5 ans que je suis en retraite ,
    bien que publiphobe , VIPhobe , politologophobe et internautophobe , j’analyse 10 heures par jour la dégradation de la culture de l’homme , j’ai découvert la censûre fachisante , j’ai appris que j’étais islamophobe parce que je lutte contre la pédophilie , la lapidation , l’excision et l’esclavage de certaines femmes !
    l’homme internet , portèble , i-pad , a-pode , tablette , réseau associables , est redevenu un singe , il est plus mouton que jamais , plus seul que jamais , au lieu d’écouter les profs , de lire la princesse de clèves et d’apprendre p

  22. Les Jardins de Laurent

    Je suis tout à fait d’accord avec certains points du commentaire au dessus de “lagoutte”.

    L’homme est depuis longtemps devenu un véritable mouton, hypnotisé par des technologies.
    Internet pourrait nous ouvrir les yeux car il est une incroyable source d’informations, d’histoire, de culture pour celui qui veux aller la chercher au lieu de perdre un temps précieux sur les réseaux sociaux et autres.

    Pour le côté “J’ai débranché”, je dirai que ce n’est certainement pas le moment de débranché d’internet.
    Il peut construire un outil de communication entre les citoyens et les évènements politique et économique qui vont arrivés.
    Car le pire reste à venir. Et nous “citoyens”, pouvons y faire face.

  23. Pingback: Livre de Thierry Crouzet « J’ai débranché »

  24. deborah

    Bonjour

    Depuis un certain temps, je réfléchis à la question. Effectivement, enfant du web, je n’ai pas débranchée pendant des années.

    Mais un récent changement mode de vie, m’a incité à tout fermer 25h chaque semaine. Quel bonheur, et pourtant quel vide. J’ai donc décidé de débrancher un peu plus longtemps personnellement (pro c’est impossible.)

    Et ce matin, un collègue me sort votre nom et le titre du bouquin.

    J’ai hâte de le lire.

    :o)

  25. Bertrand

    Le livre est bien dispo en format Kindle sur amazon.fr mais pas sur amazon.com
    Ca pose un souci quand on a un compte Amazon classé comme non basé en France. Je viens d’ailleurs d’écrire à Amazon pour les supplier de me donner accès à la plate-forme Kindle d’amazon.fr mais je ne sais pas si ça marchera (je sais que d’autres “non-résidents” y sont arrivés, je suis preneur de tout tuyau).

    Toujours est-il que pour ta clientèle mondiale ce serait sympa que le livre soit dispo en format Kindle sur amazon.com, voire (soyons fous) sur toutes les plateformes amazon.

  26. Pingback: BLOG Rezonance » J’ai débranché : comment revivre sans internet après une overdose

  27. Thierry Crouzet

    @Bernard Le plus simple est peut-être de créer un compte amazon en passant par un proxy qui donne une IP française… Mais je pose la question à Fayard.

  28. Bertrand

    Ca y est, j’ai trouvé la solution : il suffit d’enregistrer sur Amazon.fr une adresse en France, sachant que l’adresse de facturation peut être dans n’importe quel autre pays. Je suis maintenant sur la plate-forme française. Il ne me reste plus qu’à retrouver la motivation que j’avais ce matin d’acheter ton livre !

  29. Pingback: Décrochage ou simple pause numérique ? | le B'O'G' – le blog de Grégory Maubon

  30. françoise

    Bonjour,
    tout d’abord, bravo pour votre volonté de vous déconnecter un peu (ou beaucoup) d’internet et de ses interfaces. Le temps est tellement précieux qu’il est impératif de le gérer intelligement.
    Concernant le revenu de vie minimum, l’idée fait son chemin, petit à petit. Si vous souhaitez en savoir plus, il y a plein d’idées sur le site http://www.paradisme.fr. En ce moment, des conférences ont lieu un peu partout en France. La prochaine aura lieu à aix en provence le samedi 25 février.
    cordialement
    Françoise

  31. ArnoZzz

    Juste gé-nial
    Merci pour le partage de cette expérience telle qu’elle a été vécue.

  32. Pingback: L’attitude dans la réussite: réseaux sociaux et au-delà | R. Vansnick blog

  33. Pingback: Créer un projet web facilement avec Wordpress en 72h - De l'idée à la création | Bitpxl

  34. Pingback: J’ai débranché, note de lecture « Michaël Tartar

  35. Michaël Tartar

    J’ai lu votre livre avec beaucoup d’intérêt. Je reconnais la force de votre volonté et j’admire votre femme qui semble vous avoir brillamment supporté. Cependant, le fait qu’elle vous ait permis indirectement de bénéficier d’Internet pendant votre expérience, biaise quelque peu les enseignements qu’on peut en tirer. Je me suis également demandé ce qu’il adviendrait si je débranchais également, en me concentrant davantage sur l’Internet utile. Note de lecture à découvrir ici : http://michaeltartar.com/2012/03/13/jai-debranche-note-de-lecture/.

  36. Thierry Crouzet

    Ma femme a un jour commandé un billet de train, une autre fois un livre sur Amazon… comme je le raconte. Tu appelles ça surfer à ma place ? :-)

    Les enseignements de ce livre concernent justement essentiellement ma vie avec elle, avec mes enfants, avec mon corps, avec le temps, l’espace… pas mal de choses que le Net m’avait un peu fait perdre de vue.

  37. Pingback: Festival Off à Lyon www2012 : les vidéos | La rupture Internet

  38. Pingback: entertaining amazing - Page 21

  39. Pingback: Addicts d’Internet, des solutions existent « La Com' et le CM version ComnectingYB

  40. Pingback: Se “décraniser” pour mieux réfléchir « Your Storytelling

  41. BERMAKI Assia

    Je crois que vous êtes le 1er à avoir traiter de l’addiction à internet. J’espère que ce livre et autres pareils qui suivront, changeront le statut qu’a internet dans nos sociétés pour qu’on parle enfin aux enfants dans les écoles de l’addiction à internet.

  42. Pingback: Déconnecter | Eclau: Espace Coworking Lausanne

  43. Pingback: J’ai testé une semaine sans téléphone portable - Le Mag Bouygues Telecom

  44. Marie

    Bonjour Déborah, je fais un sujet sur les personnes qui font des pauses numériques. Merci de me contacter sur [email protected].

  45. Sam Enerv

    Bonjour Thierry,

    Ton temoignage m’a donné envie de publer mes bouquins sur itunes shop… Même si cela semble un sacré parcours du combattant.

    C’est le prix à payer pour ne plus etre plumé par les editeurs… Qui me reversaient genereusement de 10 à… 1% des droits d’auteur !

    Ils ont tué la poule aux oeufs d’or, ces idiots !

    Salutations confraternelles

    Sam

  46. Pingback: Twitter tue

  47. Pingback: Les blogs sont en pleine forme, les discussions aussi

  48. Pingback: Comme un jardin d’Éden « LE MESSAGE DU PLAN C

  49. Lunesoleil

    Excellente voie d’initiation , un exemple à suivre ?? , on fait quoi avec notre abonnement internet durant 6 mois , lorsque l’on est seul a le consommer chez soi …. euh …..

  50. Skin Beauté

    Je n’ai pas encore lu votre livre mais je le ferai prochainement. J’en fais référence dans un de mes articles relatif à l’e-addiction et l’e-pression professionnelle. A Vichy, un séjour digital detox est proposé en 4 jours dans spa hôtel célestins… A découvrir avec un psycho quiz et séjour à gagner à la clé…

  51. Pingback: ET SI ON APPRENAIT À MIEUX VIVRE AVEC LA TECHNO | Pascale Dufresne. Coach professionnelle, entrepreneure, chroniqueuse, conférencière.

  52. Pingback: Eco-astuce N°5: déconnecter | Blog d'in-fuseon

  53. Pingback: L’entreprise et le “droit à la déconnexion” : y aura-t-il encore une vie après le travail ?

  54. Pingback: Retour sur la conférence " Prenons de la hauteur avec nos usages d'internet " à l'université Lyon 1 | Romain BlachierRomain Blachier

  55. Pingback: L’édito du 21 juin 2014 « SAM7BLOG

  56. Pingback: L’édito du 21 juin 2014 « LE MESSAGE DU PLAN C

  57. Jacob

    On peut le pirater ou ça.?? urgent….sur Deposit ou mediafire….? dépêche toi de donner le lien…gros zabruti!

  58. Pingback: La Rete. Imparare a stare senza la ‘’droga’’ degli altri | LSDI